Restons connectés

Une vraie science-fiction au Paris FC

France

Une vraie science-fiction au Paris FC

Alors que l’autre club de la capitale est perdu en National, finissant 11ème, un nouveau polar est en train de s’écrire du côté du Stade Charléty et le Paris FC. Luc Besson, et non Eric, serait préssenti pour reprendre le club. Analyse d’un scénario qui a tout d’une science-fiction.

C’est un phénomène typiquement français : la capitale ne comporte qu’un seul club digne de porter hautes les couleurs de sa ville en première division. Depuis plusieurs années, les rumeurs vont bon train : rachat de Créteil, résurrection du Matra Racing, etc. Cette nouvelle rumeur s’inscrit dans la lignée des précédentes.

Expliquons pourquoi cela sera impossible :

  • Luc Besson, c’est avant tout EuropaCorp, sa société de production de films de plus ou moins bonne qualité. Ces dernières années, l’entreprise ne va pas au mieux : l’action a déjà perdu 17% de sa valeur en un an. A moins que le cinéaste, multi-millionaire, investisse sur ses fonds propres, ce qui ne l’enchante pas tellement. Un budget de 5M€ serait nécessaire pour voir un jour la Ligue 2.
  • Une réunion devaitse dérouler fin juin avec les présidents du PFC, Guy Cotret et Pierre Ferracci, avant d’être annulée.
  • La mairie de Paris semble vouloir pousser pour une fusion du PFC avec le Red Star voisin (comme Créteil et St-Maur)
  • Sportivement , le challenge est tentant mais demande des investissements massifs : effectif pauvre, aucun engouement des parisiens pour leur club (moyenne de 500 visiteurs par match). Pour la prochaine saison, le budget du club est en baisse de 20% (à 2.8M€).
  • La fondation de Luc Besson organise régulièrement des actions culturelles pour les jeunes parisiens. Elle semble s’orienter vers des actions sportives, d’où se rapprochement avec le club de son arrondissement, le 13ème.

Un club en perdition

Dernièrement, le PFC a choisi l’ancien entraineur du Red Star Alain M’Boma comme entraineur, à défaut de recruter des entraineurs plus expérimentés suite au départ de Vanucchi. Ce dernier commençait à être en froid avec ses dirigeants qui lui reprochaient de ne pas s’appuyer sur le vivier parisien pour son recrutement, en plus de ses 2 seules victoires en 2011.

Quelques jours après, le Parisien annonçait que l’ancien président de l’Olympique de Marseille, Pape Diouf, serait aussi intéressé pour investir dans le club. Comme Tapie dans le PSG ?

Une vraie science-fiction au Paris FC

Le seul moyen de voir un ancien de l'OM à Paris : Gnabouyou qui joue au PFC

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour