Restons connectés

Bilan Série A 2016/17 : la domination de la Juventus continue

Italie

Bilan Série A 2016/17 : la domination de la Juventus continue

Cette année, le championnat italien a été particulièrement intéressant, avec de belles équipes et des individualités bluffantes. Si la Juventus a encore été au-dessus du lot, on a aimé voir la surprenante Lazio, l’Atalanta nouvelle reine de Lombardie, et surtout ces barjots de Naples, toujours aussi spectaculaires. On attend l’année prochaine avec impatience.

La Juventus, encore et toujours

En recrutant Higuain, meilleur buteur du dernier championnat et homme fort d’un rival, la Juventus annonce la couleur avant même le début du championnat : elle est la meilleure équipe d’Italie. Championne pour la 6e fois d’affilée, la Vieille Dame règne plus que jamais sur le football transalpin. Pourtant, la concurrence a été sublime, avec respectivement 87 et 86 points pour l’AS Rome et Naples. Historiquement réputée pour être fermée, la Série A a été le paradis des buteurs, avec Dzeko, Mertens, Belotti, Icardi, Higuain et Immobile qui ont chacun dépassé la barre des 20 buts. Les dribbleurs n’ont pas été en reste, avec des saisons fastes pour Insigne, Salah et Gomez.

Derrière ce trio de tête, on a eu une belle surprise avec l’Atalanta Bergame, et une Lazio particulièrement joueuse. Les clubs milanais ont déçu, mais ça devient une habitude. Dommage, car l’Inter dispose sur le papier d’une équipe pour jouer le podium. Côté descente, Empoli, Palerme et Pescara sont relégués, et on est particulièrement triste pour les Siciliens. Le départ de leur président, ce fou de Zamparini, n’augure rien de bon tant il savait autant se séparer d’entraineurs que de dénicher de jeunes talents… La Série A a été très belle cette saison, et on espère que les clubs milanais se reprendront afin de rendre au championnat italien son lustre d’antan.

Le meilleur joueur : Nainggolan, le ninja de Rome

On savait déjà qu’il savait tout faire : tacler, temporiser, accélérer, passer, tirer… Clairement, Nainggolan n’est pas une découverte, et son match face aux Bleus avait permis au grand public tricolore de s’en rendre compte. Malgré tout, on ne l’attendait pas à un tel niveau cette saison. Le Belge, qui a évolué plus haut que d’habitude, en a profité pour se montrer plus visible, avec un record personnel de buts inscrits en championnat, et une hargne qui ne s’épuise jamais. Le ninja, déjà courtisé par Chelsea l’été dernier, devrait à nouveau être courtisé par les grands d’Europe.

Le coup de cœur : Mertens, enfin mis en valeur !

Depuis le temps qu’on espère qu’il bénéficie de plus de temps de jeu, on a été comblés comme jamais cette saison. Enfin libéré de cette étiquette de joker de luxe, Mertens a brillé de mille feux, profitant de la blessure de Milik pour s’installer en pointe de l’attaque de Naples et faire parler son sens du but qu’il avait déjà montré à Eindhoven. Toujours aussi habile balle aux pieds, ce roi du dribble ne s’est pas transformé en froid buteur, gardant la folie qui le caractérise. Sa célébration du chien qui fait pipi face à la Roma restera une des images marquantes de la saison.

  • La différence est grande avec ou sans lui. Strootman a été enfin capable d’enchainer les matches, pour le plus grand bonheur de la Roma. Pour Salah, aucun souci physique. L’Egyptien va trop vite pour qu’on puisse le blesser.
  • Joueur le plus technique de l’Atalanta, Gomez a mené Bergame en haut du classement. Avant de signer dans un club plus huppé ?
  • S’ils ne sont pas les meilleurs de Série A, Kalinic et Borja Valero restent des atouts majeurs pour la Fiorentina.
  • Dans le marasme intériste, Icardi par ses buts, Perisic par ses percussions, et Handanovic pour ses arrêts sur la ligne, arrivent malgré tout à se distinguer. De sacrés joueurs.
  • A la Juventus, les satisfactions sont nombreuses. Dybala reste un joueur à part, Mandzukic représente le parfait soldat et fait le boulot même sur l’aile gauche, la BBC reste intraitable, Buffon est éternel, tandis que Khedira fait désormais partie des meubles.
  • Au sein de l’équipe la plus excitante d’Italie voire d’Europe, Insigne, Callejon et Hamsik se sont et nous ont régalé. L’Italien, l’Espagnol et le Slovaque donnent à Naples une force offensive de folie, à laquelle on peut ajouter Mertens ou Milik.
  • Délicieux balle aux pieds, Llajic a fait le bonheur du Torino. Quand il se concentre sur le football, c’est un joueur qu’on ne peut qu’apprécier.
  • Théréau est un attaquant qui joue bien, à défaut de marquer beaucoup. S’il n’a pas l’instinct de tueur de Ronaldo, il fait néanmoins toujours des choix judicieux dans ses appels et remises.

Le joueur qui a le plus progressé : Belotti, le taureau du Toro

On l’a élu meilleur espoir l’an dernier, pour sa folle fin de saison qui aurait pu lui ouvrir les portes de la sélection pour l’Euro 2016. Cette année, Belotti a fait encore plus fort, puisqu’il a tout simplement explosé les compteurs avec le Torino, où son duo avec Llajic a réussi à atteindre des sommets par séquences. Excellent dans les airs, très bon dans la conservation du ballon, il est peut-être le grand buteur que cherche l’Italie depuis des années et la retraite de Toni, Di Natale n’ayant jamais réellement eu sa chance. La Botte, qui a pu apprécier l’apport d’un bison pendant des années grâce à Vieri, pourrait tomber amoureuse de ce taureau.

  • Patte gauche magique de l’AC Milan, Suso est un joueur déséquilibrant dont les inspirations sont essentielles pour son équipe.
  • Meilleur buteur du championnat, Dzeko est redevenu lui-même, et n’a plus rien à voir avec l’attaquant à côté de ses pompes que la Roma a découvert la saison dernière.
  • La Lazio pourrait bientôt voir les grosses écuries européennes se ruer sur son défenseur Sergej, très convaincant cette saison.
  • Defrel a battu son record de buts en une saison, avec Sassuolo. Le Francilien, habile balle aux pieds, n’avait jamais été aussi efficace devant les buts.

L’espoir : , un vrai Lion de la Teranga

Prometteur, Keita Baldé a laissé exploser son potentiel cette saison, particulièrement en fin d’exercice. Le Sénégalais termine avec 16 buts en championnat dans sa besace, et une impression que sa vitesse et sa technique vont le rendre rapidement ingérable pour les défenses italiennes. Meilleur joueur de Série A pour prendre la profondeur avec Salah, le joueur de la Lazio impressionne par sa faculté à trouver une position de tir, même seul face à plusieurs défenseurs. L’avenir lui appartient.

  • Toujours bluffant, Donnarumma a confirmé cette saison avec l’AC Milan : il a l’étoffe pour devenir le Gianluigi 2.0.
  • Kessié, Caldara, Conti
  • Parmi les joueurs les plus beaux à voir jouer d’Italie, Bernardeschi pourrait quitter la Fiorentina plus vite que prévu
  • Pour une première saison européenne Simeone a montré de vraies aptitudes de numéro 9 pour le Genoa. Et on ne dit pas ça que parce qu’il est le fils du Cholo.

La meilleure recrue : Falcinelli, ce sauveur

Sans lui, Crotone serait descendu en Série B. Mais grâce à ses buts, Falcinelli a dessiné ce fol espoir de maintien, qui a fini par se matérialiser. Auteur de 12 buts cette saison, dont 11 ont contribué à rapporter des points, il a signé une performance de choix avec un triplé face à Empoli, rival direct, mais a également marqué lors de victoires essentielles face au Chievo Vérone ou l’Inter Milan. S’il n’est pas la recrue qui a les meilleures statistiques, il reste celui qui a eu le plus d’impact sur la situation de son équipe.

  • Arrivé en janvier, Deulofeu est devenu l’alter ego de Suso de l’autre côté de la pelouse. L’Espagnol laisse enfin entrevoir le gros potentiel que tout le monde lui devine depuis quelques années.
  • Prolifique avec Cagliari, Borriello a fait parler son expérience pour aider son équipe à vivre une saison loin de la lutte pour le maintien.
  • Immobile s’est transfiguré à la Lazio, marquant 23 buts en championnat, alors qu’il n’était pas toujours aligné en pointe.
  • S’ils ont mis le paquet sur lui, Higuain n’a pas déçu la Juventus, tout comme Pjanic, également arraché à un rival. Dans le cas de Dani Alves, c’est incroyable d’avoir recruté gratuitement un des meilleurs latéraux du monde.

Le flop : toujours pas de strapontin européen pour l’Inter Milan

Dénicher Candreva pour une somme raisonnable, et un Banega en fin de contrat, c’est une belle affaire quand on compte déjà Perisic ou Icardi dans ses rangs. Clairement, l’Inter Milan dispose d’un des plus beaux effectifs d’Italie, et son onze de départ aurait de la gueule même en Ligue des champions. Pourtant, les Nerazzurri sont loin de disputer le titre en Italie, et encore moins de représenter le football transalpin sur la scène européenne. Peu cohérente, la formation a vu de Boer arriver en août au poste d’entraineur, pour partir au bout de 11 journées… Comme au moment où elle ne gagnait pas la Série A malgré un duo Ronaldo-Vieiri qui faisait saliver le monde entier, l’Inter Milan continue à représenter un gâchis monstrueux. Et c’est bien dommage.

  • Ils auraient pu être, de par leurs qualités intrinsèques, des leaders pour l’AC Milan. Pourtant, Honda et Bacca ont vécu un exercice compliqué.
  • Prolifique l’an passé, Maccarone a nettement décliné, ne pouvant empêcher la descente d’Empoli en seconde division.
  • Banega (Candreva), Brozovic, Joao Mario, Kondogbia
  • Sans sa vilaine blessure, Milik aurait sans doute réussi un exercice faste avec Naples. Pas de chance pour le Polonais qui voit Mertens lui voler la vedette entretemps.
  • A force de flirter, Palerme finira vraiment par descendre. Dommage pour cet étendard du football italien, à qui on doit les découverte de Dybala, Pastore, Barzagli ou Cavani…
  • Malgré un record de buts inscrits par Bahebeck, auteur de 4 réalisations, Pescara descend avec un total ridicule de 18 points.
  • Comme d’autres clubs avant, le Torino n’aura pas réussi à relancer Iturbe, amené à devenir un flop perpétuel…

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi, je vous invite donc à me donner votre opinion.

... à lire dans Italie

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier tutoriel

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour