Restons connectés

Le Derby Della Madonnina, vu des tribunes

Italie

Le Derby Della Madonnina, vu des tribunes

Ce n’était pas un dimanche comme les autres à Milan, où San Siro était à la fête pour une nouvelle édition d’un des « clasicos » les plus chauds d’Italie, le « Derby Della Madonnina », ou Derby de Milan. Les deux virages étaient très colorés et surtout très animés.

La Curva Sud Milano a créé une bannière géante qui a unifié les parties supérieures et inférieures avec 20 bandes de couleur rouge et 11 de couleur noir, plus 4 banderoles brandies lors de l’entrée des joueurs : “30 anni dopo siamo nelle stesse condizioni: una società allo sbando senza ambizioni, una squadra mediocre senza campioni. Oggi come allora il derby si vince tirando fuori i coglioni !” (“30 ans plus tard, nous sommes dans la même situation : une société en désordre et sans ambition, une équipe médiocre et sans star. Aujourd’hui comme hier, le derby va se gagner avec les couilles« ).30 años después, estamos en la misma condición: una sociedad en desorden y sin ambición, un equipo mediocre y sin campeonato. Hoy, como entonces el derby se gana tirando de sus cojones!”) en désaccord avec la gestion calamiteuse du club de Galliani.

https://twitter.com/Ultramaniatics/status/693877880292536326

Le moment que tous les supporters ont attendu ce dimanche est arrivé, avec une ébullition et et chants qui inondèrent Giuseppe Meazza.

L’espace vide dans le tifo milanais s’est rapidement rempli avec une superbe bannière qui représentait le coup de tête de Mark Hateley au dessus de Collovati lors du même match en 1984, entre lauriers, et une banderole dorée au troisème niveau avec l’inscription « SOVRASTIAMOLI » illuminée aux feux de bengale. Ils ont aussi réalisé une chroégraphie avec des pancartes blanches et rouges formant le drapeau de la ville de Milan de chaque côté de ce gigantesque tifo.

https://twitter.com/Ultramaniatics/status/693883467302584320

https://twitter.com/Ultramaniatics/status/693892086853169152

La Curva Nord 69 de l’Inter a rempli son côté de milliers de banderoles noires et bleues, banderoles de la ville et d’autres, jaunes aux franges bleues et noires au centre, suivies de fumigènes rendant le tout quasiment onirique.

Une large bannière à la base du virage indiquait : « Più ti guardo e mi consolo: sei più bella che in un sogno » (« Plus je la regarde et plus je me dis : elle est plus belle que dans un rêve« ).

https://twitter.com/Ultramaniatics/status/693962913409798144

https://twitter.com/Ultramaniatics/status/693887302381260801

Ce fut une grande journée de « clasico », avec de la passion à son maximum, de la chaleur dans les tribunes, avec des vainqueurs et des vaincus, des fans qui espéraient déjà la revanche et d’autres qui fêteront ça jusque tard dans la nuit et pendant plusieurs semaines. Nous qui regardons ça de l’extérieur, nous leur disons un grand MERCI !

You don't run, not when you're with us... You stand your ground and fight!

... à lire dans Italie

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour