Restons connectés

Pourquoi la défaite des Bleus contre l’Espagne n’est pas alarmante

Amical

Pourquoi la défaite des Bleus contre l’Espagne n’est pas alarmante

La France a pris le bouillon à domicile, face à une équipe d’Espagne qui a affiché ses certitudes. Pourtant, il est beaucoup trop tôt pour s’inquiéter. Ce revers doit juste servir à Deschamps de point de réflexion pour améliorer son équipe, qui reste heureusement très perfectible.

L’Espagne a fait une démonstration de force, mais surtout de maîtrise, lors de ce match amical disputé au Stade de France. Clairement, on a reconnu le style de la Roja, qui a confisqué le ballon, beaucoup fait tourner, et porté l’estocade A l’opposé, la France a affiché de nombreuses lacunes, ne semblant disposer d’aucune certitude quant à son dispositif tactique ou son style de jeu. Ce contraste a forcément sauté aux yeux des spectateurs, même si ceux de Saint-Denis ont joué leur rôle en applaudissant les siens même au coup de sifflet final. Devait-on en vouloir à Deschamps ? Et bien non. Le sélectionneur s’est planté ? Le caractère amical du match est justement fait pour ces essais, qu’ils deviennent fructueux ou restent sans lendemain.

Kanté seul devant la défense, Bakayoko qui rentre pour jouer relayeur alors qu’il est habitué à un double pivot, le trio de devant qui permute tellement que Gameiro se retrouve souvent en position d’ailier… Oui, on a vu des choses qu’on ne pensait pas voir, mais tous ces essais serviront au sélectionneur à l’avenir. Le public se moquait de lui concernant Sissoko ? Il a atteint un niveau de jeu insoupçonné pendant l’Euro, dans un poste qui n’est pas le sien en club ! Deschamps ne le sait que trop bien, il ne dispose de son effectif qu’en de trop rares occasions, et pendant un laps de temps trop réduit, pour ne pas faire de tests en match amical. Evidemment, on a l’impression vu de chez nous que les Bleus se cherchent, que cette composition ne met personne en valeur, et que lancer autant de joueurs avec si peu d’expérience internationale était une hérésie. N’oublions pas que la Dèche est un spécialiste de la victoire, que seule la compétition le booste, et qu’il fera en sorte qu’en 2018, la France soit un prétendant à la victoire finale. In Didier we trust !

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi, je vous invite donc à me donner votre opinion.

... à lire dans Amical

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier tutoriel

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour