Restons connectés

France / Islande : les Bleus s’en sortent bien

Amical

France / Islande : les Bleus s’en sortent bien

Les Bleus ont failli tomber face à l’Islande, mais leur sauveur est sorti du banc. C’est difficile de faire des conclusions sur un tel match, si ce n’est que cette équipe de France reste solide dans toutes les circonstances.

N’envoyons personne au bûcher

Quand on a l’habitude de jouer des matches à enjeu dans des stades pleins, il y a plus excitant qu’un match amical face à l’Islande, à Guingamp, dans une ambiance loin de la ferveur que peut vivre l’EAG habituellement. Ajoutez à cela un adversaire motivé, et une équipe composée de 5 joueurs n’ayant pas l’habitude d’être titulaires en sélection, et on comprend que les débats sont plus équilibrés que prévu… et les performances individuelles moins significatives. Kimpembé, bougé sur les 2 buts, et Thauvin, loin de son rendement en club, seront peut-être ciblés par le public. Pourtant, ce seul match ne doit pas signifier qu’ils n’ont pas le niveau international : attendons de les voir dans un contexte où il n’y a que 2 ou 3 titulaires inhabituels, avec un enjeu qui force les cadres à jouer à fond, et les choses pourront être différentes. S’il est évidemment préférable de s’illustrer (coucou Ndombélé), un mauvais pas dans un tel contexte peut s’expliquer aisément.

https://twitter.com/Oazoaziii/status/1050493848638693376

Ce qu’on a vu

  • Dembélé ne sait tellement plus quel est son bon pied qu’il se met à centrer en coup du foulard… du gauche.
  • Si Dembélé avait gagné son duel face au gardien adverse, il aurait récompensé à sa juste mesure la magnifique combinaison entre Griezmann et Giroud.

  • Si sa main n’est pas très ferme sur l’ouverture du score de Bjarnason, Lloris se rattrape magnifiquement sur ce triplé (ou quadruple, on ne sait plus trop) arrêt à bout portant.
  • Soyons honnêtes : l’avantage de 2 buts n’était pas volé pour l’Islande, qui a fait face à une France sans imagination pendant un moment.
  • Ndombélé n’a pas été parfait pour son entrée en jeu, mais l’envie qu’il montre est rafraîchissante. Si sa passe éclair n’a pas abouti à un but, Mbappé étant hors-jeu, son abattage est à l’origine de la réduction du score française.

  • Ce n’est qu’un amical, face à la faible équipe d’Islande. Mais même quand on souhaite calmer les ardeurs, c’est difficile de nier l’impact de Mbappé sur ce match. Sa capacité d’accélération fait la différence pour les Bleus.

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Amical

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour