Restons connectés

Egypte / Maroc : le quart indécis des phoenix du football africain

CAN

Egypte / Maroc : le quart indécis des phoenix du football africain

Après les qualifications surprises du Burkina Faso et du Cameroun, place à un nouveau match indécis de la CAN, Egypte/Maroc ! Ces deux équipes ne doivent plus laisser de place aux approximations entrevues lors des phases de groupes.

L’Egypte renait de ses cendres. Les Pharaons ont été efficaces à défaut d’être beaux à voir jouer. Hector Cuper sait qu’il possède une génération qui a les moyens de faire un résultat lors de cette CAN (Elneny, Salah, Hassan, …), mais elle n’a pas encore exploité son potentiel pour le moment avec des matchs insipides contre le Mali et l’Ouganda.

Le quart de finale avec le Maroc ne sera pas une partie de plaisir mais je rassure tous nos supporters nous nous battrons jusqu’au bout !
Hector Cuper, sélectionneur de l’Egypte

Le Maroc est méconnaissable. Le sorcier Hervé Renard a réussi à galvaniser un groupe pourtant meurtri par des absences dans leur animation offensive, avec Belhanda et Boufal sur le flanc. S’ils sont tombés contre les futurs vainqueurs du groupe (Congo), ils ont superbement réagi ensuite avec deux belles victoires, dont celle contre le tenant du titre ivoirien. Leur jeu est assez enthousiasmant, comme leur sélectionneur sait en proposer.

Les deux fédérations se sont livrées au jeu assez ridicule des primes les plus grosses, avec le Maroc gagnant par KO. Les dirigeants du pays de l’Atlas proposent plus de 50 000€ à chaque joueur en cas de qualification en demi-finale. La fédération égyptienne ne propose que… 1600€ par joueur. Et dieu sait que ces primes motivent les joueurs !

Sur les 25 rencontres qui ont opposé les deux sélections, les Marocains ont gagné à 12 reprises, contre deux victoires égyptiennes dont la dernière en 1986. Si le spectacle sera sans doute sur le terrain, il faudra aussi prendre en compte l’ambiance dans les tribunes, avec deux publics très chauds.

Je ne pense plus que le Maroc soit la bête noire de l’Égypte (…) au contraire, je crois que la sélection égyptienne a un niveau très élevé.
Mustapha Hadji, entraîneur-adjoint du Maroc et auteur du magnifique retourné contre l’Egypte en 1998

Les paris « sûrs » de PKFoot.com

En théorie, les deux équipes devraient proposer du jeu. C’était sans compter sur un paramètre extrêmement important : le match se joue à Port-Gentil, sans doute la pire pelouse de la compétition. Le terrain n’a vu que 4 buts en 5 matchs de groupe, au point de voir le Ghana essayer d’éviter d’y rejouer et de laisser sa place de leader du Groupe D… à l’Egypte. Malin ?

Les paris « prise de risques » de PKFoot.com

Nous restons sur une victoire du Maroc, mais sur un seul petit but après une première mi-temps stérile. Notre chouchou Nabil Dirar a les moyens de se mettre en avant avec le but décisif !

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans CAN

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier tutoriel

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour