Restons connectés

Faute de moyens, il crée son propre album Panini pour la Coupe du Monde

Coupe du Monde

Faute de moyens, il crée son propre album Panini pour la Coupe du Monde

Comme pour chaque grande compétition footballistique, Panini est l’une des têtes de gondole avec ses « cultissimes » albums de stickers à collectionner, un incontournable des cours de récré qui a un coût. Certains ont recours au système D. C’est le cas du petit Pedro, un jeune brésilien qui a crée « son » album Panini.

Faute de moyens, il crée son propre album Panini pour la Coupe du Monde

crédit: RTT DEUTSCH

Comme pour chaque édition, les achats et les échanges de stickers sont décuplés. Si finir un album a une forte valeur sentimale, il a aussi un coût. Pour cette édition Russie 2018, il faut, selon les études, dépenser jusqu’à 900€ (!) pour les 681 images de l’album. Une somme astronomique que tous les passionnés ne peuvent débourser aussi facilement comme Pedro Henrique Blaco Arouca, 8 ans, écolier brésilien.

Faute de moyens, il crée son propre album Panini pour la Coupe du Monde

Quelques oeuvres de Pedro

Faute de moyens (sa maman touchant le salaire minimum brésilien-environ 300€), ce jeune passionné de Sao Paulo a décidé de créer sa propre collection en s’inspirant des images que ses copains s’échangent dans la cour de récréation. En effet, Pedro s’est décidé à dessiner lui-même les joueurs de l’album et à les coller dans un cahier. Avec près de 120 joueurs dont les joueurs de la Seleçao, Messi, CR7 ou encore… le Roi Pelé, le jeune brésilien s’est crée une belle petite réputation dans son école et dans son entourage.

Son projet suscite également l’admiration de ses professeurs qui l’ont encouragé à continuer son album. Pedro est devenu la star de son école et son histoire est arrivée jusqu’aux oreilles de Panini qui lui réserve une belle surprise: l’album officiel de la Coupe du Monde avec ses 681 stickers à coller. Une belle marque d’attention de la part de Panini qui ne nous fera pas oublier la belle histoire de Pedro et son album hors du commun.

Partisan d'un football simple et bien pratiqué, j'ai connu les plus grandes heures de gloire du FC Lorient de Christian Gourcuff. City-Liverpool, Orléans-Bourg en Bresse ou même D4 allemande, peu importe le menu : mon amour pour le ballon rond est sans limite.

... à lire dans Coupe du Monde

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour
▶️ NOTRE SONDAGE SUR LA PERCEPTION DES MARQUES PENDANT LE MONDIAL 2018, AVEC ECOFOOTJE PARTICIPE