Restons connectés

PKFoot

Coupe du monde 2014 : zoom sur l’Espagne

Coupe du Monde

Coupe du monde 2014 : zoom sur l’Espagne

Après vous avoir présenté chaque équipe du groupe A, attaquons-nous maintenant au groupe B de la compétition. Et quoi de mieux que de commencer nos focus par les champions du monde et d’Europe en titre, l’équipe d’Espagne. Vamos !

Champion du monde en 2010, en Afrique du Sud, le jeu des espagnols est incontournable et pourtant certains grands sélectionneurs cherchent encore un moyen efficace de les contrer. Le jeu espagnol est basé sur la possession de balle avec des joueurs bourrés de talent, comme Iniesta, David Silva ou encore qui dictent leur jeu. Ces milieux alimentent une attaque bien fournie par des joueurs décisifs comme Pedro, Negredo et désormais le madrilène d’origine brésilienne, . Concernant la zone défensive, Busquets s’est imposé comme la sentinelle devant la défense. Il semblerait qu’il n’ait rien à craindre car derrière lui on retrouve le duo Piqué. Un barcelonais et un madrilène, qui dit mieux ? Enfin est un joueur à surveiller de près car c’est un latéral qui apporte beaucoup offensivement et qui parvient aussi à marquer ! Cette équipe d’Espagne aura fière allure au Brésil et défendra son titre de la plus belle des manières.

Le joueur à suivre : L’équipe d’Espagne est une équipe composée de nombreux joueurs de talents ! Ligne par ligne, on ne présente plus les joueurs qui sont des références à leurs postes. On aurait pu encore vous parler de Sergio Ramos en défense ou bien d’Iniesta au milieu, joueurs qui comptent chacun huit matchs lors des qualifications et qui sont donc des piliers de la sélection. Mais nous avons choisi de porter notre attention à la révélation de « l’autre » équipe de Madrid, l’Atletico. Il s’agit de Diego Costa. Incontournable dans le championnat espagnol, il pourrait être l’avant-centre tant recherché par la Roja depuis des années.

Un point faible ? Comment trouver un point faible à une équipe qui rafle tout depuis plusieurs années maintenant et qui s’est imposée comme la meilleure équipe à l’heure actuelle ? Pourtant cette équipe espagnole soulève quelques questions. Pour certains observateurs, elle arrive en fin de cycle et ne devrait pas conserver le titre de champion du monde. Pour cause, la liste des interrogations est conséquente. Iker Casillas, un symbole et recordman de cette sélectionne ne joue plus trop dans son club. En défense, c’est l’ancien capitaine de la sélection, Carles Puyol qui a disparu de la circulation. Dans le cœur du jeu, Xabi Alonso ne compte seulement que 4 apparitions lors des qualifs et quid de Xavi qui malgré son talent toujours présent fait figure de doyen de cette équipe à 34 ans. Sera-t-il au top de sa forme en juin ? Enfin, en attaque, Negredo a inscrit 3 buts lors des qualifications en 4 matchs. Autant dire que la concurrence Diego Costa risque de le mettre sur la paille.

Le pronostic : Dernier carré

Le champion du monde espagnol a remporté la dernière édition en inscrivant seulement 8 buts en 7 matchs. Un record de faible attaque. Qui a parlé de manque d’un avant-centre ?

Né ballon au pied tel Olivier Atton, mais sans son talent footbalistique, j'ai décidé de me consacrer à cette grande religion qu'est le football. Fidèle au poste (de télé) devant la messe chaque dimanche matin à 11h chantant la marseillaise.

... à lire dans Coupe du Monde

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour