Restons connectés

Coupe du monde J17 : l’Espagne craque, la Croatie au bout du suspense

Coupe du Monde

Coupe du monde J17 : l’Espagne craque, la Croatie au bout du suspense

Nouvelle fournée de Quarts de finale avec deux matchs indécis : Croatie/Danemark précédé d’Espagne/Russie. Deux matchs nuls, mais une tension propre aux grandes compétitions.

La Russie a de la ressource

Parler de match maîtrisé par les Russes serait leur donner bien trop de crédit. Les Espagnols se sont fait endormir par des locaux portés par tout un stade. Si Sergio Ramos a encore été décisif (il est défenseur, ndlr), les attaquants espagnols n’ont plus réussi ensuite à percer la vieille garde russe malgré 80% de possession. Cette dernière ne signifie toujours pas que le match est plié.

Volley toujours : Piqué a contré une belle tête russe pour provoquer le penalty égalisateur. Aucune autre action n’aurait pu faire trembler les filets de De Gea. La suite du match ? Un attaque-défense stérile jusqu’aux penalties. Le reste n’est que du pile ou face.

La Croatie respecte la hiérarchie

On préfère être honnête : à part pour Eriksen, cela nous aurait fait mal au coeur de savoir les Danois continuer avec le jeu qu’ils proposent. Ou plutôt, qu’ils ne proposent pas. Les Scandinaves avaient fait le pari de réitérer leur match contre la France et d’aller jusqu’aux penalties. Il sont réussi grâce à un grand Schmeichel, mais la fin n’a pas été à leur avantage.

Mention à ceux qui doutent des fautes stratégiques : celle du défenseur danois, au bout des prolongations, alors que l’attaquant croate avait éliminé le portier et se trouvait devant le but vide, est à montrer dans toutes les écoles anti-fair play. Celles qui ont forgé les Sergio Ramos et autres Otamendi. Et il n’a reçu qu’un carton jaune, c’est magnifique. Modric a raté son penalty mais ne s’est pas défilé dans la séance des tirs au but, c’est tout aussi magnifique.

PS : les gardiens ne sont-ils pas censés rester sur leur ligne de but lors des pénalties ? On demande juste comme ça.

On s’attend à quoi ce lundi ?

  • Un Mexique qui passe la malédiction des 8e de finale et des défaites contre le Brésil
  • Un Brésil un peu moins poussif que celui aperçu en phase de poules
  • Une Belgique qui tient enfin son rang dans un match à élimination directe. On veut pas leur porter la poisse ou manquer de respect aux Asiatiques, mais se revendiquer « grande génération » et ne pas taper le Japon serait une profonde déception.
  • Un Japon tenace, comme ils savent si bien le faire. Du sang, de la sueur et des larmes : voici le starting pack de tout joueur du pays du soleil levant qui se respecte.

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans Coupe du Monde

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour
▶️ NOTRE SONDAGE SUR LA PERCEPTION DES MARQUES PENDANT LE MONDIAL 2018, AVEC ECOFOOTJE PARTICIPE