Restons connectés

Coupe du Monde J8 : la France file en 8e de finale, l’Argentine au bord du gouffre

Coupe du Monde

Coupe du Monde J8 : la France file en 8e de finale, l’Argentine au bord du gouffre

La 8e journée du Mondial a vu le Danemark et l’Australie se neutraliser (1-1), tandis que la France s’est assuré une place en huitièmes de finale en battant le Pérou sur le plus petit des écarts (1-0). Dans le dernier match de la journée, l’Argentine a littéralement sombré face à la Croatie (0-3).

Les faits marquants

  • Nouvelle passe décisive pour la VAR dans le match Danemark – Australie. À la 36e minute, l’arbitre de la rencontre, Antonio Mateu Lahoz, siffle un pénalty pour la sélection australienne à l’aide de la VAR, permettant ainsi à Michael Jedinak d’égaliser pour les Australiens. Auparavant, c’est le meneur de jeu danois Christian Eriksen qui avait ouvert le score d’une somptueuse demi-volée du pied gauche (7e).
  • Encore un record de précocité battu par . En inscrivant l’unique but de la rencontre opposant la France au Pérou à la 34e minute, l’attaquant français Kylian Mbappé a non seulement permis à la France de se qualifier pour les huitièmes de finale, mais a également battu un nouveau record de précocité : après être devenu le plus jeune joueur français à disputer un match de Coupe du Monde face à l’Australie, Kylian Mbappé est désormais le plus jeune joueur français à avoir marqué lors d’une compétition internationale majeure. À 19 ans et 183 jours, Kylian Mbappé détrône David Trezeguet, buteur lors de la Coupe du Monde 1998 contre l’Arabie Saoudite, à 20 ans et 246 jours.

  • Qu’est-il passé par la tête de Willy Caballero ? Certes, l’erreur est humaine. Mais elle est parfois difficilement pardonnable. Déjà mal embarquée dans sa rencontre face à la Croatie, l’Argentine s’est mise elle-même encore plus en difficulté à la 53e minute : sur une passe en retrait de Mercado, le portier de l’Albiceleste Willy Caballero tente une relance complètement hasardeuse, laquelle se transforme en passe décisive pour l’attaquant croate Ante Rebić, qui ne se fait pas prier pour catapulter le ballon au fond des filets argentins d’une superbe volée. Luka Modrić (80e) et Ivan Rakitić (90e+1) se sont chargés d’alourdir la défaite argentine.
  • Les larmes de Sampaoli. Nommé à la tête de la sélection argentine le 1er juin 2017, Jorge Sampaoli semble en perdition. La rencontre face à la Croatie semble l’avoir plongé un peu plus dans la détresse. À la 80e minute, Luka Modrić réalise une feinte de passe, revient sur son pied droit et envoie une frappe limpide dans le but de Caballero pour ce qui est l’un des plus beaux buts de cette phase de poules. Sur le banc argentin, les visages sont hagards, fermés. Et le sélectionneur argentin a les larmes aux yeux. Les prochains jours s’annoncent difficiles.

Gros plan sur…

La déroute de l’Argentine. Le ciel s’assombrit pour l’Albiceleste, qui a été humiliée par la Croatie. Emmenés par un trio offensif composé de Maximiliano Meza, Lionel Messi et Sergio Agüero, les Argentins sont pourtant bien rentrés dans leur match, se créant même une énorme occasion que l’on se demande encore comment Pérez a pu rater, le but étant grand ouvert (30e). Mais l’indigence a fini par reprendre le dessus dans le jeu des Argentins. Sans imagination, sans plan de jeu, sans étincelle, sans réel liant réel entre le milieu et l’attaque, sans leader technique pour accompagner un Messi manifestement inhibé et qui n’aura jamais pris les rênes de son équipe, l’Argentine a coulé dans cette rencontre. Les entrées de Higuaín, de Pavón et de Dybala n’y auront rien changé. Pour couronner le tout, Willy Caballero a donné une offrande à l’attaquant croate Ante Rebić pour l’ouverture du score. Pas beaucoup plus inspirée, la défense argentine s’est montrée extrêmement passive sur le deuxième but et surtout sur le troisième, les Argentins étant quasiment à l’arrêt pendant que Rakitić se chargeait d’enfoncer le clou. Avec seulement un point en deux matches, l’Albiceleste est en grand danger dans ce Mondial, et pourrait ne plus avoir son destin entre les mains lors de la dernière journée de la phase de poules.

La J8 en quelques chiffres

  • 11. Le 11e pénalty de la compétition a été sifflé lors du match Danemark – Australie. Cela fait déjà un de plus que lors de l’ensemble de la phase de poules du Mondial 2014.
  • 5. Cela fait 5 matches que l’Australie ne s’est pas imposée en Coupe du Monde. La dernière victoire des Socceroos remonte au match 3 de la phase de poules du Mondial 2010 contre la Serbie (2-1).
  • 100. Le gardien de but et capitaine français, Hugo Lloris, a honoré aujourd’hui sa 100e sélection face au Pérou. Il est le 7e joueur le plus capé de l’histoire de l’Équipe de France.
  • 64. Alors qu’il avait tenté 11 tirs contre l’Islande, il a fallu attendre la 64e minute de jeu pour voir l’attaquant argentin Lionel Messi tenter son premier tir face à la Croatie ; une frappe à ras de terre repoussée par Danijel Subašić.
  • 44. Cela fait 44 ans que l’Argentine n’avait pas réalisé un aussi mauvais départ dans une Coupe du Monde. La dernière fois, c’était en 1974 en RFA. Les Argentins avaient entamé leur compétition par une défaite contre la Pologne (3-2), et enchaîné par un match nul contre l’Italie (1-1).
  • 1. La victoire de la Croatie face à l’Argentine marque la première victoire des Croates face à une nation d’Amérique du Sud dans l’histoire de la Coupe du Monde.
Le programme de la J9

  • 14h : Brésil – Costa Rica (Krestovski Stadium, Saint-Pétersbourg, Groupe E)
  • 17h : Nigeria – Islande (Volgograd Arena, Volgograd, Groupe D)
  • 20h : Serbie – Suisse (Arena Baltika, Kaliningrad, Groupe E)

"Je n'ai pas besoin de trophée pour savoir que je suis le meilleur" : Zlatan Ibrahimovic, Jean Exilus, même philosophie.

... à lire dans Coupe du Monde

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour