AvideceWopyBalab

Que faites-vous du 12 juin au 13 juillet 2014 ? Faites-vous partie des heureux possesseurs de billets pour le championnat du monde ? Vous restez bloqués dans la Capitale pour boucler le dossier de votre client (vous savez, celui qui part en congés pendant que vous terminez) ? Ca tombe bien, PKFoot vous condense les meilleurs lieux où vivre le Mondial 2014 tout en restant à Paris à travers ses quartiers, restaurants et lieux dépaysants.

De Belleville à Place d’Italie en passant par le Ice Kube

Paris est une des villes les plus cosmopolites du monde. Vous pourrez facilement retrouver différentes ambiances en vous baladant d’un quartier à l’autre, voire d’une rue à la suivante. Fans de la Squaddra Azzurra, vous irez sans doute parader Place… d’Italie, dans le XIIIème arrondissement. Si vous cherchez plus de saveurs, vous serez sans doute au Paparazzi, le fameux restaurant du square Edouard VII.

Plutôt Footix en ne connaissant le football post 2008 à travers l’Espagne ? Foncez aux Piétons, dans le quartier des Halles, pour déguster des tapas « comme là-bas » servies par des serveurs aussi espagnols que Costa. Mention spéciale pour sa Tortilla aussi douce qu’une passe en profondeur de Xavi.

Il y a des Argentins à Paris ? Bien sûr, pratiquement tous au Volver, le restaurant du centre de Paris fréquenté par les joueurs sud-américain du PSG, dont Lavezzi et Pastore. Avec un peu de chance, le serveur vous jouera quelques morceaux à l’accordéon.

Les supporters de l’équipe d’Algérie n’hésiteront pas à vous rappeler que les Fenecs ont gagné un match, surtout si vous habitez à Belleville. Le quartier sera paré de vert et blanc et les klaxons rythmeront sans doute vos nuits. Niveau culinaire, il va falloir avoir les (passements de) jambes bien solides pour descendre sous les orangers de la Grande Mosquée de Paris et manger le couscous touristique qui va bien. Aventuriers, marchez encore un peu aux alentours de Censier pour trouver un restaurant algérien qui vous fera le vrai couscous.

Allez tester votre descente de bière au milieu de nos meilleurs ennemis roux aux joues rouges. Les Anglais seront regroupés au Long Hop, le bar servi par des british de Maubert-Mutualité (Vème arrondissement). Vous devrez sans doute débattre longuement avec des écossais et des gallois mais toutes les raisons sont bonnes pour leur rappeler que c’est leur seul moyen de suivre un peu de football de qualité. Dérivé de l’anglais, l’Australien sera lui au très classique Café Oz, sa planche de Surf sous le bras. Sans doute le seul à fréquenter Paris Plage.

Fan de l’Allemagne de Lahm ? Les pubs d’Austerlitz seront tes principaux lieux de checkin sur Foursquare. Les Camerounais et les Ivoiriens essaieront de bloquer le boulevard Barbès sur les exploits d’Eto’o ou de Didier King Drogba. Les Portugais créeront une avenue à Créteil. Les Russes lèveront le coude grâce aux glaçons qui font office de verres à l’Ice Kube bar de Paris 18ème. De quoi enlever le maillot par -12°C ? Au pire, ils iront se ravitailler du côté de Gastronomie Russe, la boutique près de Montparnasse qui dispose de la morue sèche juste à côté du caviar et des bières. Blurp

Et la France dans tout ça ?

Les Français auront tout le reste de la Capitale, ville si dépourvue en installations sportives intramuros. Contrairement aux Américains, qui joueront à 10 derrière tel le système de protection de l’ambassade des USA, les locaux ne resteront pas cachés. Ils devraient fièrement parader sur les Champs-Elysées ou au Trocadero. Des lasers devraient encore illuminer l’Arc de Triomphe et la Tour Eiffel. Vous pourrez peut-être échanger quelques balles avec des inconnus sur le Champ de Mars ou avec Iya Traoré, le freestyler de Montmartre.

Réservez votre 13 juillet, vous devriez être occupé à vous balader dans Paris à la recherche du vainqueur. Sinon, direction Ticketbis pour un aller-retour à Rio !