Restons connectés

PKFoot

Pourquoi Diego Forlan sera le Ballon d’Or 2010 ?

Coupe du Monde

Pourquoi Diego Forlan sera le Ballon d’Or 2010 ?

L’élection n’aura lieu qu’en décembre mais déjà l’élection du Ballon d’Or FIFA France Football 2010 déchaine les passions et les pronostics. Certains voient Eric Chelle faire une remontée fulgurante au classement, d’autres que Pavel Nedved a encore ses chances. Sur PKFoot, nous sommes bien plus réaliste et analysons qui pourrait finir second. Car oui, PKFoot raflera la mise.

Les prétendants sont nombreux et, avant de justifier notre choix de , nous allons démonter les 3 autres. Bah oui, on a forcément raison ! Pour faire simple, le jury de ce Ballon d’Or a des critères identiques au fil des ans : le joueur doit avoir gagné un trophée européen et performé en Coupe du Monde. La gagner aussi, idéalement.

Wesley Sneijder

26 ans – Inter Milan

Le micro meneur de jeu batave a tout gagné, ou presque. Si son pote Van der Vaart avait bien défendu sur Iniesta en finale, il serait même champion du monde. Fichu Rafa. Doté d’une patte monstrueuse, d’une très bonne vision du jeu et d’un abattement phénoménal, Wesley compense comme il peut son nanisme. Chassé d’un Real Madrid boulimique, il est allé montrer ses talents là où on ne l’attendait pas.

Malheureusement pour lui, Wesley a toujours joué dans des équipes où il est un meneur de jeu de talent parmi tant d’autres. A l’Inter Milan, Wesley côtoie des Stankovic, Balotelli, Eto’o et Milito. Au milieu de tant de stars, facile de se sublimer. Sa position d’électron libre derrière les attaquants pourrait peut-etre jouer à son avantage. C’est pas Muntari qui va nous contredire.

Andres Iniesta

26 ans – FC Barcelone

Andres, c’est THE mec de la selection espagnol. Unique buteur de la finale, le public a tendance à ne retenir que ça. A ce rythme, Materazzi aurait aussi du le devenir… Diminué en arrivant en Afrique du Sud, il a été à l’image de son équipe, méconnaissable dans le premier tour. Heureusement, le tour final a été vraiment somptueux.

Andres a les mêmes défauts que Wesley Sneijder. On ne sait pas si c’est lui qui joue bien ou le fait qu’il soit complémentaire au milieu de tant de bons joueurs. Contrairement à Sneijder, son parcours en Ligue des Champions a été beaucoup plus chaotique : aucun but dans le tour final et une élimination peu glorieuse face au bloc interiste en demies. Blessé en avril suite à une déchirure à la cuisse. Un seul but en Liga l’année dernière et il n’est pas dans le Top 12 des passeurs de son championnat. Pas bon ça.

Xavi Hernandez

30 ans – FC Barcelone

Iniesta a un mentor à Barcelone. Celui-ce se nomme Xavi Hernandez. Après 12 saisons dans un des plus grands clubs du monde, un trophée d’honneur lui reviendrait de droit. Pas le Ballon d’Or. Dans la lignée de la Ligue des Champions quasiment ratée avec Barcelone, ila surtout compté sur son compatriote Iniesta pour dynamiser le jeu espagnol et barcelonais. Xavi est tout de même le plus grand adversaire de Forlan : avec 14 passes décisives (loindevant Messi et Alves), il est pour beaucoup pour le nouveau titre de champion de son club. A 30 ans, il joue dans doute sa dernière carte…

Diego Forlan

31 ans – Atletico Madrid

Diego Forlan est un guerrier un vrai. Celui qui est conscient de ses capacités et qui fait lever la foule. Quand l’Atletico Madrid arriva en finale de la Ligue Europa, personne ne réalisait : comment une équipe tellement malchanceuse pleine de bras cassés peut-elle se hisser aussi haut ? Ah, il y a Forlan. Peu adapté au style anglais, lui laissant peu d’espace, Diego a besoin de liberté pour faire exploser sa puissance : frappe, déviations, tout y passe. 6 buts en Europa Ligue, 18 en Liga, double buteur en finale et surtout le mérite de réussir à négocier des passes de Simao sans pleurer.

En Coupe du Monde, il porte de la même façon une équipe de bras cassés en demi-finale avec 5 buts (pareil que Sneijder). Deux coups de patte magiques (et un bras de Suarez) le font entrer dans la légende. La FIFA l’a aussi désigné meilleur joueur du Mondial, un indice qui ne trompe pas.

Continuer la lecture
Publicité Agence eMarketing Neuf et demi Nantes Paris

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans Coupe du Monde

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour