AvideceWopyBalab

Ca y est, 23 joueurs ont enfin soulevé ce trophée aussi lourd que la Merco de Dédé. Une coupe du monde en grande partie grâce à un meneur de jeu décisif et un arbitrage strict. Du rêve sur le pré. Bon, on enlève la cassette de la finale France / Brésil et on revient à la dure réalité du terrain. Une réalité que nous rappelle Christian Jean-Pierre, Howard Webb et Mark Van Bommel. Ulcérant.

Tout a commencé quelques minutes avant l’entrée des joueurs sur le terrain. Un illuminé, sans doute un proche de Bettencourt, s’est approché du précieux trophée pour essayer le chiper. Tout ce qu’il a récupéré, ce sont ses dents dans un petit sachet blanc, 10 minutes après être sorti du terrain les poings liés en avant. A 1000€ la place pour assister la finale, ça fait quand même chier.

Pourquoi ce n'était pas une belle finale ?

Comme Ballack, à deux doigts des trophées.

Le match physique était prévisible, le Poulpe ne s’était pas trompé. Van Bommel, de Jong et Sneijder se sont occupés de nous le rappeler. Tout d’abord le pitbull de Munich s’est chargé de ne pas faillir à sa réputation. C’est là que le scandale à commencé. Non, le scandale ne concerne pas Howard Webb qui ne met qu’un carton jaune à Van Bommel, mais bel et bien à ses détracteurs.

Rappelez-vous. En 2004, Pierluigi Collina expulsait Fabien Barthez après une faute sur Mista en finale de la Coupe de  l’UEFA. Collina applique le règlement et expulse le gardien tricolore, au grand damme des supporters phocéens qui voient dans ce geste un avortement des espoirs marseillais. L’arbitre se fait conspuer en France, parfois à l’extreme. En Espagne, il devient un héros. Ici, Webb n’expulse personne et va se faire tirer les oreilles par les instances de la FIFA, bien que ces dernières ont implicitement indiqué aux arbitres de limiter les rouges en finale. Les ballons de rouge ?

Par cette remarque, je voudrais m’en prendre aux éternels insatisfaits des arbitrages. Les premiers à venir raler si l’arbitre n’expulse pas un joueur mais aussi les premiers à venir dire qu’une finale a été « gâchée ». Les médias en premiers. Et c’est là que notre deuxième remarque intervient.

Pourquoi ce n'était pas une belle finale ?Oui Howard Webb a eu du mal à géréer sa finale. Le policier dans le civil a vécu une véritable émeute pour ne pas dire révolution. Mais respectons ses rares bonnes décisions. Par exemple Robben se fait crocheter par Puyol. Les commentaires exentriques de TF1 revétissent leur plus beau costume d’abitre pour crier au scandale : Penalty / carton rouge. On pend haut et court cet arbitre foireux !!! Même Wenger est là pour les rappeler à ne pas abuser du viagra : « Messieurs, vous êtes des donneurs de pénalty facile ! » – Et Pan, JM Larqué vient de faire une syncope. Lizarazu marche dessus.

Il y a un parti pris insolent de la part des commentateurs qui s’entêtent à commenter un fait, une action, alors qu’elle n’a pas eu lieu. Pour qui se prennent-ils ? On a un poulpe pour ça. Pas besoin d’en avoir deux autres derrière leur micro. On évitera d’aborder la règle de l’avantage qui est inconnue de commentateurs qui sont restés à l’arbitrage des années 70.

Ils n’ont pas compris que Webb a pris le risque, certes méritoire, de sortir de l’interprétation pure de règles d’arbitrage totalement obsolètes. Et ça mérite le plus grand respect.

Et quand on voit un match avec autant d’activité, on se dit d’autant plus qu’il serait dommage de nous priver de ce spectacle en instaurant la vidéo. :)