Restons connectés

Russie / Arabie Saoudite : les locaux soignent leur entrée

Coupe du Monde

Russie / Arabie Saoudite : les locaux soignent leur entrée

Après 4 ans d’attente, la Coupe du monde reprend enfin ses droits. Pas nécessairement alléchante sur le papier, l’affiche entre la Russie et l’Arabie Saoudite a pourtant offert un joli spectacle.

Ne pas confondre vitesse et précipitation

Beaucoup d’entraîneurs le disent constamment : il faut jouer en première intention, surtout en attaque. Pourtant, on préfère les joueurs qui sont suffisamment lucides pour ne pas se précipiter, et pour se servir d’une arme redoutable comme la feinte de frappe pour mettre dans le vent des défenseurs en retard, qui n’ont d’autre choix que de se jeter. On ne sait pas si Cheryshev est fan de van Persie, mais il a mis un but somptueux pour le 2-0 en embarquant 2 pauvres défenseurs adverses sur sa subtile feinte (en levant la balle d’une pichenette) avant de fusiller le gardien adverse. Le gaucher, notamment passé par le Real Madrid, signera un doublé dans les arrêts de jeu d’un fantastique extérieur du pied que ne renierait pas Modric. Et dire qu’il n’est entré en jeu qu’en raison de la blessure de Dzagoev

Ce qu’on a vu et retenu

  • La Russie est restée coincée au début des années 2000 avec Robbie Williams. A leur décharge, il faut dire que Let me entertain you, Feel, Angels ou Rock DJ font encore de l’effet en 2018.
  • Le discours de Poutine était lisse, fairplay, presque humaniste. Aucune référence à la grandeur de Mother Russia. Si même lui devient banal…

  • Akinfeev, Ignachevitch, Dzagoev : on se serait presque cru dans une partie de Football Manager 2005.
  • Sobre, le maillot de l’Arabie Saoudite est une vraie réussite sur le plan esthétique.
  • Certes, la Russie était supérieure sur le plan athlétique, mais n’oublions pas de souligner la vision de jeu de Smolov ou Golovin.

  • Al-Sahlawi est prêt pour jouer un remake de Seul au monde. Remuant mais esseulé, il n’a pas réussi à se mettre en évidence devant le but russe.
  • Golovin qui simule, et l’arbitre qui ne bronche pas : et on fait comment nous pour lancer la polémique du match acheté par la Russie et de son grand méchant dirigeant ?
  • D’un point de vue tactique, on a eu une belle opposition entre l’Arabie Saoudite qui voulait garder le ballon, mais qui s’exposait à chaque perte, puisque la Russie mettait un point d’orgue à attaquer et à tirer dans les secondes qui suivaient une récupération haute.
  • Globalement, si le spectacle était au rendez-vous, le niveau n’était pas très élevé, avec beaucoup de déchets techniques des 2 côtés. Mais bon, c’est la Coupe du monde, il fait beau, il y a des buts, c’est déjà ça.
  • Jaloux de Cheryshev, Golovin a conclu le match avec un joli coup franc, qui s’ajoute à ses 2 passes décisives. S’il signe des performances aussi abouties face à l’Egypte et l’Uruguay, il ne devrait pas rester longtemps au CSKA Moscou.

Les résultats du jour

  • Russie 5-0 Arabie Saoudite

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Coupe du Monde

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour