Restons connectés

Coupe du monde : le top 3 des joueurs buteurs dans deux finales

Coupe du Monde

Coupe du monde : le top 3 des joueurs buteurs dans deux finales

Alors que la Coupe du monde débute dans moins de 100 jours, PKFoot vous fait (re)découvrir la compétition la plus prestigieuse qui soit à travers plusieurs anecdotes. Aujourd’hui, voici le top 3 des joueurs ayant marqué lors de deux finales différentes.

Doit-on encore présenter Pelé ? Considéré par beaucoup comme le meilleur joueur de tous les temps, le Brésilien a gagné la Coupe du monde à trois reprises, tout en marquant lors de deux finales différentes. Jeune premier en 1958, où le public découvre le phénomène, à une époque où Internet n’existait pas pour nous dévoiler d’images de talents évoluant dans de lointaines contrées. Le but qu’il inscrit, après un coup du sombrero, est la première image marquante du prodige.

En 1970, s’il marque de la tête, c’est surtout son rôle de chef de file de la sélection qui le couronne définitivement comme étant le roi du football.

Comme Pelé, Zidane fait partie du panthéon des plus grands joueurs de tous les temps. Le meneur de jeu français, alors à la Juventus en 1998, ne réalise pas une grande compétition : expulsé au premier tour pour un vilain geste face à l’Arabie Saoudite, il manque le match contre le Paraguay, et ne se montre pas décisif face à l’Italie ou la Croatie, même s’il marque son tir aux buts dans la séance face aux Transalpins. C’est au meilleur moment que Zizou choisit de marquer : en finale, d’un doublé de la tête encore légendaire 20 ans après ! Devenu joueur du Real Madrid en 2006, il marque en finale pour son dernier match en carrière, sur un penalty très osé, en Panenka, face à Buffon. Malheureusement, sa sortie sera assez contrastée, puisqu’il reçoit un carton rouge pour un désormais célèbre coup de tête sur Materazzi.

Champion du monde en 1974, Breitner aura marqué en finale lors de cette édition, mais également en 1982… ce qui est assez paradoxal quand on connait ce personnage aux antipodes d’un football aseptisé aujourd’hui, où les athlètes exigeants que sont Ronaldo et Messi règnent sans partage. Personnage controversé et plein de paradoxes, Breitner revendiquait une image anticonformiste, affichant sa sympathie pour les idées de Mao ou Marx, tout en demandant toujours plus d’argent à son employeur, pour pouvoir agrandir sa collection de voitures de sport. Volontiers provocateur, Breitner écumait – selon les dires de ses coéquipiers – les boites de nuit espagnoles, tout en conservant un volume de jeu élevé, et un niveau de jeu irréprochable sur ce Mondial 82. Toujours avide de piques acerbes et déclarations choc, Breitner était aussi (malgré lui ?) une image marketing, où sa coupe afro et sa barbe lui conféraient une image à part, renforcée par sa frappe de mule. Le plus fort dans tout ça ? Il a marqué lors de deux finales différentes sans même jouer aux avant-postes, puisqu’il était latéral ou demi (plus ou moins l’équivalent du milieu défensif d’aujourd’hui) !

P.S : Vava, coéquipier de Pelé, complète cette liste de joueurs ayant réussi l’exploit de marquer lors de deux finales de la Coupe du monde.

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Coupe du Monde

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour
▶️ NOTRE SONDAGE SUR LA PERCEPTION DES MARQUES PENDANT LE MONDIAL 2018, AVEC ECOFOOTJE PARTICIPE