AvideceWopyBalab

Les phases de groupes sont terminées, c’est l’heure des huitièmes de finale ! Cette première partie de la compétition nous aura apporté émotions et spectacle. Mais parmi tout cela, qui a déçu ? Qui, au contraire, à confirmé ou créé la surprise ?

Les Tops :

1 – Italie

Carton plein pour l’Italie. 9 points pris sur 9, 7 buts marqués en trois matchs et une confirmation. On les attendait, ils ont répondu présent. La compétition a commencé sur les chapeaux de roue avec une victoire 3-0 contre la Turquie en ouverture de l’Euro. Un match maîtrisé du début à la fin et une domination totale. Avec 63% de possession et 24 tirs à 3, la Turquie n’a pas eu l’occasion de voir le jour contre une superbe Squadra Azzura. Cinq jours plus tard, c’est autour de la Suisse de se mesurer à l’Italie, avec pour objectif de faire tomber le premier du groupe. Sans succès. Comme contre les Turcs, l’Italie a parfaitement maîtrisée son sujet avec une nouvelle victoire 3-0. Un match plus équilibré dans le contenu, mais toujours dominé par les italiens. Ce match a confirmé la force collective des Italiens, mais aussi leurs qualités individuelles comme celle de Locatelli, auteur d’un doublé. Pour le troisième et dernier match, l’Italie affronter le Pays de Galles pour la première place du groupe. Un match match se solde par une victoire sur le plus petit des scores, 1-0, mais très dominé par les Italiens, qui auront manqué de réalisme devant le but. Nous avons pu assister au retour de dans le onze de départ et il a une nouvelle fois montré qu’il faisait partie des meilleurs milieux de terrain du monde. Roberto Mancini se trouve donc face à un dilemme pour la suite de la compétition : Marco Verratti ou Manuel Locatelli ? En tout cas, la Squadra Azzura a fait forte impression pendant cette phase de groupe et elle est très attendu pour la suite.

2 –

Meilleur buteur de la compétition. Avec 5 buts. En 3 matches. Dans le groupe de la mort. À 36 ans. Pour n’importe quel joueur, cette statistique serait absolument folle, mais étant donné que CR7 nous a habitués au sensationnel… Ça a commencé fort contre la Hongrie, un gros match de sa part, non récompensé jusqu’à la 87′ minute, moment où a décidé d’achever les Hongrois d’un doublé. Coup d’arrêt pour le Portugal au deuxième match contre l’Allemagne (2-4), mais pas pour Cristiano qui a inscrit son but et délivré une passe décisive. Pour finir, il fait un très bon match et inscris un doublé contre la France. Au passage, il égalise lors de ce match le record du nombre de buts en sélection (109). Une phase de groupe plus que réussie pour Ronaldo, qui sera très attendu pour la phase à élimination directe.

3 – Hongrie

Le champion du monde de 2014 ? Le champion d’Europe de 2016 ? Le champion du monde en titre ? Même pas peur. Cette place dans les tops pour la Hongrie peut paraître étrange étant donné qu’ils finissent dernier de leur groupe avec 2 points, mais de quelle manière ! Une force collective, un réalisme face au but, un public fantastique et une défense solide auront permis à la Hongrie d’accrocher le Portugal jusqu’à la 85′, de faire une match nul contre la France et de faire 2-2 contre les Allemands. Alors que, franchement, la Hongrie, qui pensait qu’ils gagneraient un point ? Dans le groupe de la mort, la Hongrie a montré un magnifique visage malgré le forfait de leur star, Szaboszlai.

Les Flops :

1 –

Son Euro continue, l’Angleterre est qualifiée. Mais il faut bien avouer qu’ a été l’une des plus grosses déceptions de cette phase de poules. À son meilleur niveau, Harry Kane est à des millénaires de ses performances lors des trois derniers matches. Le meilleur buteur de Premier League, n’a pas inscrit le moindre de but encore dans la compétition. Invisible face à la Croatie et l’Écosse, il a était un peu plus utile dans le jeu contre la République Tchèque. Mais la star de Tottenham n’aura pas le temps de se lancer tranquillement : les Anglais affrontent l’Allemagne en huitièmes de finale.

2 – Pologne :

Encore raté. Une nouvelle fois, les polonais n’ont rien montrés lors de cette première partie de compétition. Une défense faible, un milieu dans la difficulté pour garder le ballon, Lewandowski seul en attaque… difficile de faire autrement que leur seul petit point obtenu. 6 buts encaissés, seulement 2 marqués… mais la faute revient elle uniquement aux joueurs ? Le sélectionneur, Paulo Sousa, l’ancien entraîneur des Girondins de Bordeaux, est très critiqué en Pologne. Et ce n’est pas sans raison. Des choix tactiques étranges, des titularisations non attendues et qui ne paient pas, des joueurs qui ne jouent pas à leur poste… ça fait beaucoup pour celui qui est arrivé au pays depuis seulement six mois …

3 – Turquie

C’est la plus grosse déception de ce tournoi. Éliminée avec zéro point et huit buts encaissés, la Turquie n’a pas confirmé toutes les espérances placées en elle au début du tournoi. Inexistants contre l’Italie en ouverture de l’Euro (0-3), les Turcs n’avaient pas su se reprendre contre le Pays de Galles (0-2), avant de sombrer totalement face à la Suisse lors de la dernière rencontre (3-1). Réputée pour sa qualité défensive, la défense turc n’a pas vu le jour pendant cette phase de groupe. Tellement de déception autour de cette équipe, alors que beaucoup la voyait comme la surprise du tournoi.