Restons connectés

Euro 2012 : la Russie et la Croatie ne sont pas des surprises

Euro 2020

Euro 2012 : la Russie et la Croatie ne sont pas des surprises

C’est la fin du premier week-end de notre Euro 2012. Après trois jours de compétition, l’excitation des premiers jours n’est bientôt qu’un lointain souvenir. Si la plupart des matchs ont déçu par l’intensité très faible du jeu pratiqué, deux nations ont emmergé. Et sans surprise, la Croatie et la Russie se sont révélées aux yeux de l’Europe.

Comme prévu, les grandes nations ont déjà failli. L’Espagne a été ralentie par une Italie téténisée par le scandale des matchs truqués du Calciomionnesse. Les Pays-Bas ont été cueillis par des danois pourtant faiblards et archi-dominés et la Pologne est déjà parvenue à décevoir son public contre la Grèce.

Pour la Russie et la Croatie, c’était du football total. Ces deux pays ont été les deux seuls à ne pas contenir leur équipe. Ainsi, en exposant leur défense, ils donnaient des possibilités supplémentaires d’attaquer tout en s’inspirant du jeu espagnol, basé sur un jeu rapide de passes vers l’intérieur. L’Espagne n’a pas réussi à percer le coffre-fort italien en n’arrivant pas à se projeter assez rapidement en avant. De plus, en 4 ans et leur dernière victoire à l’Euro 2008, leur jeu n’a pas changé. Les italiens, à l’image de Gigi Buffon sur son duel contre Fernando Torres, a ainsi largement anticipé le crochet de l’attaquant préféré de Victor Valdes.

La Croatie a déroulé dans son 4-4-2 très classique et ne fait que confirmer ses bonnes prestations aperçues en 2008 grâce à une nouvelle génération dorée qui sait s’appuyer sur un capitaine fédérateur (Srna). En possédant un des milieux de terrain les plus techniques d’Europe, ils sont parvenus à étouffer et enterrer rapidement une Irlande qui peut s’estimer heureuse de faire partie des 16 finalistes de la compétition. Devant, Jelavic a fini de montrer qu’il est sans doute le transfert le plus rentable de l’année dans les 5 plus grands championnats d’Europe. Pour rappel, les supporters anglais et allemands pensent que la Croatie peut être l’équipe surprise de cette compétition. Les anglais sont bien placés pour émettre une telle hypothèse !

La Russie est une équipe des grands rendez-vous. Très loin d’être convaincante dans les matchs préliminaire, elle était même affaiblie par ses problèmes de gardiens, heureusement très doués tous les deux (Akinfeev, Malafeev). En face d’une République Tchèque qui ne se basait que sur peu d’individualités et aucun collectif, la troupe de a réussi à imposer son jeu basé sur  l’utilisation de toute la largeur du terrain et de la remontée rapide des milieu défensifs. Fort d’une préparation physique optimale pour l’Euro, la Russie ne fait que confirmer ce que montrent leurs clubs sur la scène européenne. L’exemple de l’Anzhi et de ses millions ne serait finalement pas une si mauvaise idée ?

Petite parenthèse pour préciser que l’arbitrage à 5 nous montre déjà ses limites ont n’évitant aucune des situations litigieuses des matchs Pologne/Grèce et Irlande/Croatie.

Euro 2012 : la Russie et la Croatie ne sont pas des surprises

La Cryothérapie est le buzz de cet Euro

Continuer la lecture

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans Euro 2020

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour