Restons connectés

PKFoot

L’oeil de l’Euro #12 : Griezmann, l’Allemagne et la Belgique, c’est parti !

Euro 2020

L’oeil de l’Euro #12 : Griezmann, l’Allemagne et la Belgique, c’est parti !

Si les 3 premiers 8e de finale de l’Euro nous avaient clairement laissés sur notre faim, autant dire que nous nous sommes rattrapés pour les 3 matchs du dimanche, avec du jeu, des buts et un retour à la réalité pour les « petites « nations.

L’équipe de France ne pouvait pas plus mal entrer dans son match contre l’Irlande, concédant rapidement un penalty idiot qui leur a rajouté une couche de pression. Heureusement, Griezmann est venu inscrire un doublé plein de sang-froid, restant un des seuls à ne pas sombrer dans le jeu rugueux imposé par les Irlandais. La rentrée de Coman au début de la seconde mi-temps a coupé les jambes des adversaires, qui avaient 3 jours de repos en moins. Ajouté à leur lenteur chronique et la chaleur du Parc OL, ça fait beaucoup. Il va falloir montrer un autre visage contre l’Angleterre ou l’Islande.

La machine allemande est désormais lancée. On avait trouvé nos voisins germaniques assez timorés lors du premier tour, presque suffisants même. Ils ont roulé sur de vaillants Slovaques (3-0), qui ont joué crânement leurs chances malgré l’avantage rapide pris par les champions du monde. Ils ont même cru que le vent avait tourné après le pénalty râté par la bande à Low.

Et si la Belgique confirmait enfin les espoirs placés en elle ? et ses compatriotes ont été impressionnants de maîtrise contre les Hongrois (4-0). Le meneur de jeu de Chelsea a retrouvé ce coup de rein qui le rendait si décisif pour sa première saison en Angleterre. Michy n’a attendu que 2 minutes pour montrer son potentiel et inscrire son premier but, bien aidé par le marquage approximatif des Hongrois.

L’oeil de l’Euro

Puisque le football n’est pas qu’une histoire de résultats, et que les histoires et faits de jeu restent ce qui fait la beauté de ce sport, on livre une poignée de choses qu’on a observées. Et on a vu ce dimanche :

  • Paul Pogba perdre rapidement ses moyens et concéder un penalty. Heureusement que le milieu français a su se ressaisir.
  • Patrice Evra être totalement transparent, au point de devenir la risée du web.
  • Roy Keane jouer de son charisme pour faire sortir les Bleus de leurs gonds. Et il a failli réussir en plus.
  • Toni Kroos montrer qu’il est vraiment le métronome moderne par excellence : intelligent, élégant et diablement efficace.

  • Özil qui assiste encore.. les Slovaques, en loupant un penalty pour le break.

  • Boateng être impressionnant de maîtrise. En plus d’être un colosse en défense, il sait se transformer en buteur #multitâche
  • De superbes séquences des Belges, tout en fluidité. C’est beau parfois le football.
  • Gabor Kiraly, le portier hongrois, souffler sur ses gants après avoir déposé le coup-franc de De Bruyne sur son montant. 40 ans, et encore tous ses doigts.
  • Witsel se demander s’il pourra encore être papa.

https://twitter.com/engywalmsley/status/747169193368424449

Aujourd’hui, on veut voir :

  • Des Espagnols faire enfin sauter le verrou italien. Défendre c’est beau, mais on aime le football champagne aussi.
  • Ce que donne Morata face à ses anciens partenaires italiens. Un mec qui joue dans une aussi belle sélection et qui connait les systèmes transalpins, ça doit forcément être beau à voir.
  • Les Islandais continuer leur conte de fées. Les Irlandais sont partis, alors on cherche notre nouveau chouchou.
  • Ce que donne le nouveau schéma tactique des Three Lions, alors qu’Hodgson a annoncé pas moins de 5 changements dans le Onze de départ. Oui, 5.

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans Euro 2020

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour