Restons connectés

Moldavie/France : les Bleus font le boulot, Griezmann en leader

Euro 2020

Moldavie/France : les Bleus font le boulot, Griezmann en leader

La France s’est rendu la vie facile lors d’un match qui avait tout d’un piège. Griezmann a joué son rôle de leader technique, tandis que Mbappé a fini par marquer.

Sois bon et tais-toi

Personne ne le loupe, à juste titre, quand il dit qu’il « mange à la même table que Ronaldo et Messi« . Ne pas avoir le même niveau que ces 2 monstres n’a rien de honteux, et beaucoup ont marqué nos mémoires sans rivaliser avec ce duo qui monopolise le football mondial depuis une décennie. Bergkamp, Zidane, Beckham, Raul, Roberto Baggio, Batistuta, Iniesta, Kaka, Nedved, Shevchenko… autant de noms, à la volée, de joueurs appréciés de tous, sans manger à cette fameuse table. A la différence de Griezmann, ces joueurs parlaient surtout… avec leurs pieds.

Pas besoin de documentaire sur Netflix, ou de montage vidéo qui annonce son futur club, pour faire de lui un grand joueur. Griezmann est un phénomène, le seul joueur offensif qui arrive durablement à accumuler travail défensif sans perdre son allant offensif à l’Atlético (là où beaucoup ont échoué). C’est sur le terrain que le Français est le meilleur, et c’est là qu’il devrait s’exprimer le plus… comme face à la Moldavie. Dans une rencontre fermée au départ, il décante la situation suite à un joli une-deux avec Pogba, et une volée chirurgicale, plus difficile à mettre au fond qu’on peut le penser. Ce talent à la finition, le numéro 7 l’a toujours eu, c’est presque inné, et c’est un don du ciel qu’il a su bonifier.

Egalement précis sur coup de pied arrêté, ce qui avait grandement aidé les Bleus à gagner la Coupe du monde, Griezmann a offert sur un plateau un but à Varane sur corner, et aurait pu compter d’autres passes décisives si ses partenaires avaient mieux mis à profit ses excellents ballons. Toujours très disponible, capable de calmer le jeu ou d’initier une séquence collective, auteur d’un gros travail défensif – dont quelques tacles parfois trop engagés, signe de son implication – Griezmann est encore et toujours le leader technique de cette équipe qu’il a mené en finale de l’Euro et en victoire du Mondial. On ne s’en plaindra pas.

Ce qu’on a vu

  • Un terrain qui n’avait pas l’air d’être joli-joli.
  • Une belle implication des Bleus au duel, un domaine qui fait parfois défaut aux équipes données favorites lors de ces matches. C’est toujours important de mettre l’épaule et de montrer sa présence.
  • Giroud mettre le pion qui lui permet d’afficher le même nombre de buts que Trezeguet. Sale temps pour les nostalgiques du roi David.

  • Kanté s’offrir une jolie percée balle aux pieds.
  • Matuidi recadrer Mbappé lorsque celui-ci lui reproche de ne pas lui avoir passé le ballon. Quand on était un des seuls à pouvoir répondre à Zlatan, ce n’est pas l’ego naissant de Kylian qui peut nous impressionner.
  • Mbappé réussir une roulette magnifique (belle inspiration), marquer (on a apprécié la précision de la frappe) mais aussi simuler pour obtenir un penalty (on n’a pas apprécié l’intention, surtout qu’il avait le temps pour tenter une piquée).

  • Des tacles pas vraiment maîtrisés côté moldave. Rien de méchant dans l’intention, mais un tacle reste un geste qui demande un peu de maîtrise, il ne suffit pas de se jeter au hasard.

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Euro 2020

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour