AvideceWopyBalab

Ce dimanche marque l’entrée en matière du champion du monde 2014, l’Allemagne. Parmi les favoris de la compétition, l’Allemagne aura un message à faire passer à ses concurrents en démontrant qu’elle a les armes pour aller chercher un sacre en France.

L’expérience contre la fraicheur

On ne présente plus l’équipe d’Allemagne : quatre fois championne du monde, triple championne d’Europe, on est clairement sur un poids lourd du football mondial. Dans l’équipe qui devrait être alignée ce soir on trouve justement des joueurs qui ont tout gagné en club, du doublé championnat-coupe nationale à la sacro-sainte Ligue des Champions. Mais justement, cette équipe n’est plus l’ogre de 2014. On se rappelle la détermination et la crainte qu’elle inspirait aux autres équipes en 2014. Aujourd’hui, l’Allemagne semble accuser le coup. Elle est capable de perdre des matchs à sa portée (contre l’Irlande ou la Pologne) comme d’écraser un concurrent direct.

L’Ukraine va opposer à cette expérience la fraicheur de ses joueurs. Plus de la moitié de ses joueurs évoluent dans le championnat Ukrainien, qui ne compte pas autant de match que la ou la Premier League. L’Ukraine de devrait a priori pas souffrir des problèmes de surcharge de calendrier dont sont victimes toutes les grandes équipes du tournoi.

Il faut donc s’attendre à un match disputé, dans lequel l’Allemagne va beaucoup tenter sans trop se découvrir et l’Ukraine va tenter de percer la défense allemande grâce à ses deux excellents ailiers.

Happy like une otarie

Les joueurs à suivre

En Ukraine, les deux ailiers auront la plus grande importance. D’une part parce que les latéraux allemands sont les « points faibles » de l’équipe; d’autre part parce que Yarmolenko et Konoplyanka sont les plus grosses armes de l’Ukraine pour cet Euro. Yarmolenko est le 2ème meilleur buteur de l’histoire de l’Ukraine et suscite l’intérêt des grosses écuries depuis ses 20 ans. Konoplyanka est également plein de talents mais il peine encore à exprimer son plein potentiel à Séville. Malgré une saison honorable, la capitale andalouse attendait plus de son feu follet ukrainien.

Bien que les 3/4 de l’équipe d’Allemagne pourrait figurer dans cette rubrique, focalisons nous sur et . Le 1er sera le leader de l’attaque: toujours bien placé, redoutablement efficace, Müller est carrément un prototype. Impossible de lui trouver un point faible. C’est simple, mettez le sur la feuille de match, il s’occupe du reste. Quant à Toni Kroos, il a éclaboussé la Coupe du Monde de son talent et il sort d’une belle saison au Real Madrid avec une C1 dans sa besace. Il devrait évoluer en meneur de jeu et nul doute que sa qualité de passe devrait créer des failles chez l’adversaire. On glisse une petite pensée pour qui pourrait nous rejouer le coup du Mondial et devenir le sauveteur providentiel de la Mannschaft.

Pronostic et réseaux sociaux

On parie que l’Allemagne est en forme et qu’elle saura faire la loi dans ce duel. La cote d’une victoire par plus d’un but est à 2,30 chez Betclic. Pour ceux qui pensent que l’Ukraine tiendra une mi-temps et s’effondrera en 2e, pariez sur le combiné Nul à la mi-temps/Victoire final de l’Allemagne avec une cote à 3,80. Enfin, pour les plus pragmatiques, vous remarquerez qu’il n’y a pas eu de gros scores depuis le début de la compétition donc on la joue stratégie avec moins de 2,5 buts qui donne une cote à 1,68.

L’ambiance qu’on aime entre supporters

On se met bien chez les VIP de la LilleZone

Pensez à vous dépêcher pour avoir une place en terrasse