Restons connectés

On a assisté au duel 100% espagnol Valence / Athletic Bilbao en Europa League

Espagne

On a assisté au duel 100% espagnol Valence / Athletic Bilbao en Europa League

En cette semaine d’Europa League, on a profité d’un voyage pour se faire un match. Le soucis était quel match choisir ? « Et pourquoi pas un match 100 % espagnol », histoire de sentir la ferveur de la Liga ? Ca tombe bien, cette semaine, à Valence, c’est les fameuses Fallas, fête incontournable qui a lieu à Valence, chaque année, dédiée entre autres à l’arrivée du soleil et l’allongement des jours. On en a donc profité pour voir ça de plus près.

Feu d’artifice avant le match

A 14 heures, alors qu’on était en train de siroter tranquillement une petite sangria (l’abus d’alcool est …) sur la place de la « mairie », un feu d’artifice a commencé. Sans doute est-ce pour lancer l’ambiance du match ? En fait, c’était la « Mazcleta ». Tous les jours, à 14 heures, un feu d’artifice est tiré pendant les Fallas sur cette place. Quelle puissance sonore !

Une fois le calme revenu, on se décide à faire une petite balade dans les rues de Valence, avant de se rendre à Mestalla, le coup d’envoi étant seulement à 19 heures. Des guirlandes accrochées partout en l’air, des statues toujours plus impressionnantes les unes que les autres, et là, au détour d’une rue, une statue a retenue plus particulièrement notre attention. Il s’agit d’une représentation des dieux grecs, dont Zeus et à côté, on pouvait aussi voir Messi et Ronaldo, à la lutte, comme des dieux.

Vers 18 heures, direction le fameux stade de Mestalla. Une architecture très moderne et très impressionnante de près. Une ambiance aux abords du stade très festive, tout était réunie pour un grand match.

Vamos a Mestalla !! #Valencia #Bilbao

A post shared by Julien Pauletto (@jupkf) on

Côté terrain, chez les visiteurs, notre compatriote, capitaine des bleuets est bien présent en défense centrale, . Véritable taulier de cette équipe, il impressionne par son statut et son envie sur le terrain. Il s’est illustré par une belle reprise du pied droit qui aurait pu connaître un meilleur sort sans un arrêt du gardien.

Bilbao a vite souffert de la sortie, sur blessure, de son capitaine Munian, mais devant le « vieux » Aduriz a fait son travail pour marquer un but de renard des surfaces et qualifier son équipe dans le dernier quart d’heure.

Côté Valence, à noter le virevoltant Rodrigo, évoluant sur l’aile droite qui a remué la défense basque dans tous les sens. Et l’apport offensif, des latéraux, dont Gaya qui par ses centres permit aux locaux d’espérer la qualification pendant plus d’une heure de jeu.

On a assisté au duel 100% espagnol Valence / Athletic Bilbao en Europa League
On a assisté au duel 100% espagnol Valence / Athletic Bilbao en Europa League

Né ballon au pied tel Olivier Atton, mais sans son talent footbalistique, j'ai décidé de me consacrer à cette grande religion qu'est le football. Fidèle au poste (de télé) devant la messe chaque dimanche matin à 11h chantant la marseillaise.

... à lire dans Espagne

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour