Restons connectés

PKFoot

A Manchester City, un appel aux influenceurs pour remplir l’Etihad Stadium

Ligue des Champions

A Manchester City, un appel aux influenceurs pour remplir l’Etihad Stadium

Afin de « rebooster » l’Etihad Stadium en Ligue des Champions, avait décidé se tourner vers les influenceurs pour améliorer l’ambiance de son antre. Un projet (fake ?) tombé à l’eau suite aux nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. Récit.

L’histoire va vous sembler cocasse, lunaire peut-être. Fiction ou pas, elle alimente les débats outre-Manche depuis hier. De facto, les propos qui vont suivre ne sont pas tous à prendre au pied de la lettre.

Pour attirer de nouveaux supporters à l’Etihad – plus particulièrement lors des rencontres contre des adversaires moins prestigieux, les Skyblues avaient lancé un appel aux influenceurs. Objectif ? Dynamiser une enceinte qui sonne creux lors des rendez-vous automnaux européens.

Redonner goût à des rencontres, à première vue, sans saveur

En début de semaine, les Citizens ont lancé leur appel sur Tribe, une plateforme de marketing d’influence. Dans leur message, le club appelait les influenceurs à « parler de la bonne ambiance qui règne à l’Etihad ». Conscients qu’ils n’avaient pas tiré « le gros lot » pour attirer les fans au stade – Shakhtar Donetsk, Atalanta Bergame et Dynamo Zagreb pour les phases de poule, les dirigeants de City souhaitaient faire appel aux influenceurs pour attirer une nouvelle clientèle les soirs de Ligue des Champions. Dans leur communiqué, les dirigeants affirmaient cibler les étudiants, les jeunes actifs et les néo-Mancuniens comme « public idéal », tout en n’oubliant pas leurs supporters les plus fidèles.

« Cette année, la Ligue des Champions nous a donné trois adversaires plutôt inconnus aux yeux de nos supporters, ce qui signifie que ces derniers sont moins susceptibles d’être présents », le club dans son message sur Tribe

5 000 abonnés, du contenu électrisant, le cahier des charges était simple. Les influenceurs tentés par l’aventure devaient poster une photo illustrant le « caractère vivifiant et les émotions » que peuvent procurer la Coupe aux grandes oreilles.

A Manchester City, un appel aux influenceurs pour remplir l'Etihad Stadium

Capture du site Tribe. Copyright PRWeek.

« Man-Fake » City ?

Cette campagne intervenait au mauvais moment pour le club entraîné par . En effet, de nouvelles recherches menées par l’agence Pilotfish Media ont démontré qu’une partie de la fanbase des Citizens étaient des « fakes ». L’agence écossaise parle même de 58 % de faux followers sur Instagram et 33 % sur Twitter. A prendre avec des pincettes.

Alors que l’opération a enflammé les réseaux sociaux britanniques, le club a démenti et annoncé que l’opération avait été produite à son insu. C’est ce que nous apprend le Manchester Evening News ce mercredi après-midi. Par ailleurs, les Citizens ont annoncé ne plus travailler avec Tribe à l’avenir.

A contrario des autres clubs britanniques qualifiés en Coupe d’Europe qui vendent leurs billets en quelques minutes, Manchester City rencontre un peu plus de difficultés à remplir son enceinte et ce, malgré un tarif attractif – place à £20 dans certains blocs du stade.
Seul trophée qui lui manque depuis son arrivée dans le nord-ouest de l’Angleterre, Pep Guardiola a plusieurs fois appelé les supporters à faire du bruit à l’Etihad. Hostiles envers l’UEFA et le fair-play financier, les fans des Skyblues ont pris l’habitude de conspuer l’hymne de la Champions League.

Ce mardi, ils étaient un peu moins de 50 000 lors de la victoire des Blues face à l’Atalanta. Un joli score. Fake ou non, l’opération a en tout cas beaucoup fait parler. Marketingement vôtre.

Partisan d'un football simple et bien pratiqué, élevé en Tribune La Trinitaine avec le FC Lorient de Sir Christian Gourcuff, amoureux des belles histoires du ballon rond et de ses anecdotes.

... à lire dans Ligue des Champions

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour