Restons connectés

Le baromètre Ligue des Champions #12 : Griezmann et Ronaldo en mode patron

Ligue des Champions Atletico MadridBayern MunichFC BarceloneManchester CityParis Saint-Germain

Le baromètre Ligue des Champions #12 : Griezmann et Ronaldo en mode patron

On connait désormais le dernier carré de la compétition. Si le public français s’attendait à voir le PSG en demi-finale, c’est encore raté. Mais la plus grosse surprise vient de l’élimination du FC Barcelone par l’Atlético Madrid d’un Griezmann plus décisif que jamais. Le Français s’est montré aussi décisif qu’un Ronaldo. En apportant plus dans le jeu. Cocorico !

Le top 3

Le Real Madrid avait besoin de l’emporter largement face à Wolfsburg pour se qualifier en demi-finale de la Ligue des Champions. Et quand il s’agit de marquer des buts, la Maison Blanche peut compter sur . Auteur d’un triplé salvateur, le Portugais a sauvé Zidane d’une déconvenue bien malvenue. Alors certes, la défense se rate sur le premier, et le mur se fissure sur le coup franc. Mais il en faudra plus pour bouder son bonheur : avec 16 buts inscrits cette saison en Ligue des champions, le numéro 7 n’est plus qu’à une unité de son record personnel sur un exercice #monstre

Le match était spectaculaire et valait le détour, mais une fois n’est pas coutume, on va saluer le public. Celui de Benfica a été à la hauteur de l’événement, avec ce tifo représentant un aigle, l’emblème du club, tenant un ballon étoilé, celui de la Ligue des Champions. Du grand art #tribunes

On le dit chaque semaine, on se répète, et on le fera jusqu’à ce qu’il soit enfin reconnu à sa juste valeur par les médias et le grand public. Griezmann fait partie des meilleurs joueurs européens. Il le prouve en Liga, il l’a encore montré face au Barça, en signant un doublé décisif. Son premier but de la tête est une merveille. Son second but reflète sa force mentale : il fallait oser tirer après presque 90 minutes d’effort. Capable de jouer à tous les postes offensifs, intelligent dans ses déplacements, actif dans le jeu et habile dans la finition : l’homme fort de l’Atlético a tout pour lui. Et reste humble en interview d’après-match #joyau

Le flop 3

Le niveau de Manchester City et du PSG ne laissait pas croire à un quart de finale de Ligue des Champions. Et aux approximations techniques des 2 côtés s’est ajouté un manque d’intensité assez effarant : on avait parfois l’impression d’assister à un match de présaison. Héroïque face au Bayern Munich, la Juventus Turin doit par exemple se demander si elle n’avait pas plus sa place dans le top 8 européen que les Mancuniens ou les Parisiens #déception

Forcément, les attentes sont élevées quand on s’appelle Messi ou Neymar. Contrairement à Suarez, qui a eu le mérite d’être décisif au match aller, les 2 autres membres de la MSN n’ont pas réussi à prendre à revers la défense de l’Atlético Madrid. Pire, ils n’auront même pas réussi à mettre se créer d’occasions franches lors de ce match retour… #mutisme

Le PSG n’a pas franchi le cap des quarts de finale, et échoue pour la 4e fois consécutive aux pieds du Final Four. Et si perdre par 2 fois face au FC Barcelone n’a rien de déshonorant, et que la défaite face à Chelsea était très malchanceuse, cette élimination fait particulièrement mal. Car les Parisiens n’ont pas perdu face à plus forts qu’eux. Ils sont juste tombés face à une équipe qui avait un peu plus envie, sans être transcendante pour autant #défaite

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi, je vous invite donc à me donner votre opinion.

... à lire dans Ligue des Champions

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier tutoriel

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour