Restons connectés

Récap’ Ligue des champions #1 : Messi monstrueux, Naples tombe en Ukraine

Ligue des Champions NaplesParis Saint-Germain

Récap’ Ligue des champions #1 : Messi monstrueux, Naples tombe en Ukraine

La reprise de la Ligue des champions, c’est un peu comme si les choses sérieuses commençaient enfin cette saison. Pour cette première journée, on a beaucoup vu Messi, le trio du PSG a assuré, Manchester United et Liverpool ont fait leur retour dans la cour des grands, et l’Olympiakos a déposé un gros tifo.

Le top 3

Attendu, le trio -Cavani-Mbappé a fait parler la poudre face à un faible Celtic. Le Brésilien a marqué en profitant d’un caviar de Rabiot, l’Uruguayen a mis un doublé dont une splendide tête dont il a le secret, et le Français a également été à la fête en suivant bien une remise de Neymar que Cavani n’a pas su reprendre. Si tout n’était pas parfait, leur entente est prometteuse. Au point de rivaliser avec les gros bras européens ? #espoir

Le déclin (relatif mais réel) d’Iniesta et le départ de Neymar donnent encore un peu plus d’importance à Messi au FC Barcelone. L’Argentin l’assume parfaitement, puisqu’il était en démonstration face à la Juventus. Un doublé, un poteau, un débordement à l’origine du but de Rakitic : le numéro 10 était omniprésent, marquant enfin face à Buffon, seul dernier rempart de renom qui n’avait pas plié face à lui. Chacune de ses prises de balle peut provoquer quelque chose de nouveau #champion

Derrière le Real Madrid, double tenant du titre, Tottenham et Dortmund se disputent la seconde place pour les huitièmes. Ce sont les Anglais qui ont gagné de précieux points à Wembley, en grande partie grâce au réalisme de Son puis de Kane (et d’un arbitrage favorable, il faut l’avouer). Pas idéalement placés, le Sud-Coréen et l’Anglais ont le mérite de cadrer leurs frappes du gauche à angle fermé, lors de chacun des 3 buts des Spurs, profitant d’un Bürki fébrile. Le dernier geste, c’est finalement ce qui compte le plus au moment de faire les comptes #tueurs

https://twitter.com/FootAnglaisFR/status/908066368091770881

Mais aussi : la vivacité de Sinclair qui a posé problème au PSG, le gros match de Rabiot, Areola rassurant, les centres précis et intelligents de Filipe Luis, le tifo présomptueux mais spectaculaire de l’Olympiakos, les parades de Sels malgré la défaite d’Anderlecht, le sang-froid de Kimmich, l’équipe remaniée de Chelsea qui explose Qarabag (oh ce caviar de Fabregas sur le but d’Azpi), les premiers buts en C1 pour Lukaku et Rashford, l’abnégation de Maribor, le premier but de Leipzig en C1 marqué par l’esthète Forsberg, Bale intéressant sur l’aile gauche quand il centre, et Ramos buteur en position insolite.

Le flop 3

La lourde défaite n’est pas à incomber à un seul homme. Buffon n’a pas été décisif, et Dybala n’a pas concrétisé les opportunités qu’il a eues, et qui auraient redonné l’espoir à la Juventus. Mais que dire de De Sciglio ? Le latéral a été catastrophique, toujours en retard, jamais en mesure de faire face à une attaque – il est vrai – en feu. Les fans de l’AC Milan, qui ont récupéré Bonucci et ont laissé filer De Sciglio, doivent en rigoler encore et encore #boulet

L’arbitre de Benfica-CSKA Moscou n’a pas été inspiré. D’une part, siffler penalty sur la main d’Almeida est sévère car il a les mains dans le dos, et peut difficilement faire moins volontaire… D’autre part, parce qu’une main moscovite n’a pas été sifflée par la suite. Même si la main est discutable, Almeida a réalisé une trop faible performance avec Benfica pour s’en servir d’excuse. Le latéral a oublié de venir dédoubler, et a été en retard sur ses interventions #coupable

Reina peut gueuler autant qu’il veut sur sa défense, passive sur le premier but du Shakhtar, l’Espagnol n’a absolument rien à dire sur le second. Sa lecture de la trajectoire de la balle est catastrophique, il délaisse complètement son but et offre la victoire surprise aux Ukrainiens. On en veut aussi un peu à Sarri, le coach de Naples, pour avoir mis Mertens sur le banc, alors que c’est clairement un de ses meilleurs joueurs #erreur

Mais aussi : les occasions concédées par la Roma en seconde période, la défense de l’Olympiakos, avec Doumbia libre sur le premier, et un alignement beaucoup trop haut sur les 2 autres, Handanovic de Maribor qui n’a pas du tout le même talent que son homologue de l’Inter, Casillas peu inspiré avec Porto, la première demi-heure catastrophique du Feyenoord qui aurait pu en prendre 3 de plus, et l’expulsion un peu bizarre et très stupide de Berizzo sur le banc de Séville.

Les tweets

https://twitter.com/Niorvix_/status/907699523652395008

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi, je vous invite donc à me donner votre opinion.

... à lire dans Ligue des Champions

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier tutoriel

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour