Restons connectés

Récap Ligue des champions #2 : le PSG se reprend, le Real tombe

Ligue des Champions

Récap Ligue des champions #2 : le PSG se reprend, le Real tombe

Une victoire, un match nul, et une défaite : il y en a pour tous les goûts en Ligue des champions pour les clubs français. Dybala et Dzeko ont vu triple, tandis que le triple champion en titre bafouille son football.

Quoi de neuf chez Dybala ?

S’il n’est pas un pur numéro 9, c’est pourtant un triplé d’avant-centre que Dybala claque face aux Young Boys. L’Argentin reprend d’abord une longue ouverture de Bonucci, d’une volée qui rappelle celle de Raul, lors de la Coupe du monde 98. L’Argentin reprend ensuite une frappe mal repoussée de Matuidi, avant de conclure une action collective en poussant le centre de Cuadrado dans le but vide. Attendu en l’absence de Ronaldo, le numéro 10 a encore quelques lacunes, puisqu’il lui arrive encore de perdre des ballons bêtes, ce qui n’arrive par exemple presque jamais à Griezmann ou Messi. Mais son talent lui permet, dans un bon jour, de briller de mille feux.

https://twitter.com/MedhiBenatia/status/1047208569286938624

Ce qu’on a vu

  • Vous avez regardé le match entre Manchester United et Valence sans vous ennuyer ? Vous aimez beaucoup trop le football.
  • Le Real Madrid ne marque plus, et ne réussit surtout plus à entrer dans la surface adverse. Le triple champion d’Europe en titre, mis à part sur une tentative de Benzema, n’a réussi à tirer que de loin face au CSKA Moscou. Pas si étonnant quand on se souvient l’importance qu’avait Ronaldo, notamment dans le jeu aérien.

https://twitter.com/adeninesuts/status/1047222905015336960

  • C’est donc Kroos, qui d’une passe mal assurée, qui a causé la défaite du Real Madrid. Un des joueurs les plus fiables du monde n’aura pas non plus été sauvé par Varane, qui passe à côté de son intervention. Quand même les valeurs sûres flanchent…
  • Dzeko a détruit Plzen, montrant sa panoplie d’attaquant des surfaces. Buteur du gauche, du droit (suite à un bel enchaînement) et de la tête, le Romain a profité de la faible défense adverse.
  • Sur le 3e but romain, la passe de Pellegrini est simplement parfaite. Chapeau.

https://twitter.com/NanoFootball/status/1047220460507865088

  • L’avant-dernière passe qu’il claque sur le premier but est fabuleuse. Sa façon de jaillir dans les pieds du défenseur adverse pour marquer prouve sa rage de vaincre. David Silva a sauvé Manchester City dans le money time, face à une belle équipe d’Hoffenheim, même si on aurait aimé voir Kramaric titulaire.
  • Sur le but de Grimaldo, quelqu’un a-t-il expliqué au gardien de l’AEK qu’il avait le droit de sortir ?
  • Le Benfica menait de 2 buts… avant que Ruben ne prenne un carton rouge, et que Klonaridis ne plante un doublé. Ces circonstances défavorables n’ont pas empêché Semedo de donner la gagne aux Lisboètes, sur un exploit personnel.

https://twitter.com/Poumelin/status/1047280922285027328

  • L’OL n’a pas joué la première période d’un match à domicile en Ligue des champions, certes dans un formidable outil connecté qui sonnait creux. Dommage, car cela leur coûte la gagne face au Shakthar. Heureusement que Lopes avait envie de briller, et que la balle de match, magnifiquement amenée, ait été galvaudée par les Ukrainiens.
  • Depay a changé le visage de son équipe. La performance du Néerlandais tranche avec la pâle copie de Fékir, capitaine d’habitude exemplaire, et de Traoré, complètement transparent.

  • S’il marque, et qu’on sait qu’un attaquant ne peut pas marquer à chaque occasion, on ne peut pas s’empêcher de penser que Dembélé devait faire beaucoup mieux dans le dernier geste face au Shakthar. Le Lyonnais a été recruté notamment pour ce genre de matches.
  • C’est tout sauf un hold-up si l’Ajax est allé chercher le match nul sur la pelouse du Bayern Munich : les Néerlandais ont été très convaincants, au point d’obliger Neuer à se déployer à plusieurs reprises… pas toujours de façon orthodoxe.

https://twitter.com/Thiagoooal/status/1047226033106243585

  • Le score était de 4-0 au bout de 40 minutes. Il ne fallait pas être un génie pour deviner que le PSG allait lancer sa saison européenne face à Belgrade. Le champion de France a été bluffant d’efficacité en première période.
  • Auteur d’un triplé, dont 2 buts sur coup franc, a été le patron au tableau d’affichage, mais aussi dans le jeu.

  • Sur son but qui donne la victoire à Porto, Marega est absolument seul à 6 mètres du but adverse. La défense de Galatasaray sur ce corner est complètement défaillante.
  • Même si Schalke ne vole pas sa victoire, on est tristes pour cette équipe du Lokomotiv Moscou, qui compte quelques bons manieurs de ballon dans ses rangs.
  • Rosario ne fait pas que marquer contre l’Inter, il laisse Handanovic sans réaction. Insuffisant pour le PSV, mais joli à voir.
  • Si Lineker jouait aujourd’hui, il aurait peut-être déclaré que l’Inter jouait à onze, et qu’à la fin, c’est Icardi qui finit par marquer. L’Argentin, pour son second match de Ligue des champions, marque encore, comme un grand, sur une demi-occasion.

https://twitter.com/Maxime_Y2J/status/1047583718326657025

  • Techniquement, le but de Nainggolan n’est pas évident. Il faut réussir à garder un équilibre suffisant pour marquer dans cette position. Dans le même genre, mais encore plus dur, le but de Rakitic pour le Barça force l’admiration.
  • Sur le premier but concédé, Monaco arrive à réaliser l’exploit de laisser le buteur seul… avec 6 joueurs en position défensive dans ses 20 derniers mètres, et un 7e qui revient. OK, Sancho est un passeur génial, mais comment peut-on expliquer ça rationnellement ?
  • C’est difficile de lui tomber dessus, tant il aime le club, tant il a été un soldat fidèle. Mais il faut être réaliste, Raggi n’a plus sa place à l’AS Monaco. L’Italien mérite le respect, mais il risque de laisser un dernier souvenir bien loin de celui qu’il mérite.

  • On avait déjà remarqué Danjuma lors de la première journée. Le joueur de Bruges a marqué un but somptueux face à l’Atlético. On ne comprendrait pas qu’il ne signe pas dans un championnat majeur cet été… mais bon, on disait pareil d’Oberlin l’an passé, après ses prouesses sous le maillot de Bâle.
  • C’est un Griezmann de gala qui a mis un doublé face à Bruges, tout en étant encore affamé pour s’arracher et provoquer le troisième but de l’Atlético. Le Français, redoutable de sang-froid, affûté dans ses courses, et complice avec Diego Costa, a montré la plus belle facette de son jeu.

  • Même si rien n’indique qu’il aurait arrêté le tir bien placé de Coutinho, on n’a pas trop compris la sortie de Lloris sur l’ouverture du score du Barça.
  • Comme dirait Zlatan, sur la feinte de Kane, Semedo est allé « s’acheter un hot dog« . Tottenham échoue à domicile, mais le buteur anglais prouve qu’il n’est pas juste bon en Premier League.
  • Le nouveau geste technique de Suarez consiste donc à laisser passer la balle. D’un côté, quand on joue avec Messi, ce n’est pas si bête.

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Ligue des Champions

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour