Restons connectés

Récap Ligue des champions #5 : l’OL et le PSG font le show

Ligue des Champions

Récap Ligue des champions #5 : l’OL et le PSG font le show

Nouvelle journée spectaculaire en Ligue des champions, où le PSG et l’OL ont regardé les cadors anglais droit dans les yeux. On ne parlera pas des beaux buts de Mertens et Kramaric, parce qu’après tout, Robben a la priorité absolue. 

Le top 3

L’OL est une équipe aussi ambivalente que Double-Face, Dr Jekyll et Mr Hyde à la fois. En tant que spectateur, ça donne un nouveau match de haut vol face à Manchester City, avec une prise de risques assez inconsidérée à la relance, des grosses occasions vendangées par Memphis et Cornet en première période, des belles inspirations de Ndombélé et Aouar, un doublé de Cornet qui est pourtant considéré comme le moins adroit des attaquants de l’effectif, mais aussi une incapacité à garder le score, déjà vue face à Hoffenheim. Les Lyonnais ont des lacunes aussi criantes que leurs qualités, et on aime ça finalement #spectacle

Existe-t-il un joueur qui incarne le mieux le poste d’ailier inversé, qui consiste à mettre un joueur sur son mauvais pied pour qu’il rentre et frappe ? Robben l’a fait  2 fois face à Benfica, comme il l’a fait une centaine de fois dans sa carrière. Auteur d’un doublé lors du festival du Bayern Munich, le Néerlandais, malgré son âge, reste le joueur munichois le plus capable de faire la différence seul, plus encore que Lewandowski, également auteur d’un doublé. On ne sait pas jusqu’à quand le divin chauve sévira en Europe, alors on en profite à fond #gauchecaviar

Certes, ce n’était « que » Galatasaray en face. Il n’empêche, Miranchuk s’est baladé, contribuant grandement à la victoire du Lokomotiv Moscou en étant un poison constant. Le Russe, qui semble plus grand qu’il ne l’est vraiment grâce à sa posture droite quand il conduit le ballon, dénote visuellement, et dégage une certaine élégance, surtout quand il se promène balle aux pieds entre différents défenseurs impuissants. Le pire de tout ça pour son club ? Il est en fin de contrat… #affaire

https://twitter.com/youska31/status/1067868110240272385

Le flop 3

Face à un Real Madrid en plein doute, la Roma avait les moyens d’espérer quelque chose. Le problème reste que plus encore que les Madrilènes, les Romains ne brillent pas par leur régularité cette saison… et plus encore. Pourtant, une opportunité fabuleuse s’est présenté, juste avant la pause, quand Carvajal se montre trop gourmand, et Ünder se trouve à moins de 6 mètres du but vide… Mais l’espoir romain a tiré au-dessus #raté

On n’y croyait pas vraiment, surtout face à l’Atlético Madrid. L’AS Monaco perd à nouveau, encaissant notamment un joli but de Griezmann, subtil dans sa finition de l’extérieur du pied, qui conclut un beau travail de Correa. Trop tendre, l’ASM ne sauve même pas l’honneur puisque Falcao – applaudi par son ancien public – aura tout raté, dont un penalty qu’il tire à côté, se voyant consoler par Oblak, aussi fair-play que bon sur sa ligne #défaite

Que Manchester United soit en huitième de finale, c’est une bonne chose, puisque c’est un club qui a l’Europe dans son ADN. Par contre, gagner de façon si poussive, face aux Young Boys, avec un but de Fellaini sur un long ballon prolongé par Lukaku, ça n’envoie pas du rêve. On sait bien qu’il n’y a pas qu’une façon de jouer, n’en déplaise aux amoureux du tiki-taka, mais là, c’est quand même bien minimaliste… Dans ce marasme, Rashford fait figure de talent gâché, puisqu’il semble ne plus pouvoir mettre un pied devant l’autre #ennui

Bonus : Tuchel, cet innovateur

Le PSG l’emporte donc face à Liverpool, et c’est forcément une bonne chose dans l’optique d’une qualification pour le second tour. Si les Reds n’ont rien maîtrisé, contrairement au match aller où leur supériorité était bien plus importante que peut le laisser penser le score final, c’est grâce notamment au pari de Tuchel. Car si est probablement l’homme du match, la performance de Marquinhos est fabuleuse dans un rôle assez dingue, puisqu’il n’a eu de cesse d’alterner entre une position de défenseur central et une position de milieu défensif, selon que son équipe avait le ballon ou non. On attend de voir par la suite si le Brésilien sera utilisé de la sorte, mais ce rôle hybride lui va comme un gant.

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Ligue des Champions

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour