Restons connectés

Le baromètre de la Ligue des Champions #10 : c’est ça la vraie Ligue des Champions !

Ligue des Champions Bayern MunichJuventus de TurinManchester City

Le baromètre de la Ligue des Champions #10 : c’est ça la vraie Ligue des Champions !

Si l’Atlético Madrid et Manchester City sont passés en petit bras, et que le FC Barcelone avait déjà tué le suspense face à Arsenal, la confrontation entre le Bayern Munich et la Juventus Turin rentre déjà dans la légende des très grands matches de la Ligue des Champions. Ce sont ces moments qui rendent cette compétition si spéciale, si belle, si unique. Merci aux deux équipes.

Le top 3

Selon les goûts de chacun, on peut dire que le meilleur numéro 9 actuel est Lewandowski, Suarez ou Agüero. Mais contrairement au Polonais du Bayern Munich ou à l’Uruguayen du FC Barcelone, l’Argentin se sent parfois seul à Manchester City, ou même Touré et Silva n’arrivent pas toujours à l’accompagner comme il le mérite. Le Kun a tout fait pour que son équipe trouve la faille face au Dynamo Kiev, mais ses partenaires, moins inspirés, n’ont pas su lui donner la bonne passe au bon moment malgré ses appels, ou marquer lorsqu’il était lui-même auteur de l’offrande. Cela n’empêche pas Agüero de toujours continuer à essayer, sans jamais se décourager #solitude

Comme d’habitude, la MSN a été impériale, chacun de ses membres marquant un but face à Arsenal. Si Messi et Neymar sont évidemment des joueurs géniaux, on va souligner l’incroyable réalisation de Suarez. Le numéro 9 a encore signé un but magnifique, sur une finition dont il a le secret. Si certains joueurs se ressemblent, entrainant des comparaisons sans cesse, il n’y a qu’un attaquant avec une gestuelle aussi sauvage #buteur

On n’attendait pas une telle intensité, malgré tout l’immense respect qu’on doit à la Juventus. Car même si l’équipe avait atteint la finale l’an dernier, les absences conjuguées de Chiellini, Marchisio et Dybala, et le score du match aller n’incitaient pas à l’optimisme. Mais l’éternelle Vieille Dame a réussi le tour de force de mener de 2 buts chez l’ogre munichois, avec en prime une seconde réalisation parfaite, entre la remontée de balle fabuleuse de Morata, et l’incroyable lucidité de Cuadrado qui place une feinte de frappe somptueuse. Mais le Bayern Munich était trop fort pour mourir sans combattre, et le duo Lewandowski-Müller ne pouvait pas rester muet. Le coup au moral pris par la Juve, et les débauches d’énergie ont conduit les Bianconeri à craquer en prolongation, mais quelle incroyable impression le champion d’Italie nous a laissé… Il n’y a aucun joueur à blâmer ce soir, tous les acteurs de ce match nous ont fait vibrer, et nous ont rappelés pourquoi on aimait à ce point la Ligue des Champions. On est les premiers à s’enthousiasmer devant des équipes comme Las Palmas, le Rayo Vallecano ou le Bayer Leverkusen, mais il faut reconnaitre que le football des rois nous permet d’atteindre des sommets de plaisir comme personne d’autres. La barre est déjà placée très haut pour le titre honorifique de match de l’année 2016 #spectacle

Le flop 3

La guigne poursuit Manchester City, qui ne peut même pas savourer sa première qualification en quarts de finale de la Ligue des Champions. Les Citizens ont perdu Otamendi et surtout Kompany, sortis prématurément sur blessure. Le Belge devrait manquer un mois de compétition #malchance

On s’attendait à une qualification plus facile pour l’Atlético Madrid. Non pas que nous sous-estimons le PSV Eindhoven, mais bien parce que le second club de la capitale espagnole est désormais attendu comme un des prétendants réguliers au dernier carré de la Ligue des Champions. Au moins, les Matelassiers auront fait preuve de sang-froid durant cette séance insensée de tirs aux buts #dejustesse

Au tirage au sort, on savait bien sûr que le champion d’Allemagne ou son homologue italien ne serait pas au rendez-vous des quarts de finale. Mais après ce match incroyable, on a encore plus de mal à digérer le fait de voir la Juventus Turin éliminée si tôt dans la compétition. Les Transalpins peuvent néanmoins rentrer la tête haute : leur performance les honore #élimination

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi, je vous invite donc à me donner votre opinion.

... à lire dans Ligue des Champions

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier quiz

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour