Restons connectés

France/Pays-Bas : la France assure l’essentiel

Ligue des Nations

France/Pays-Bas : la France assure l’essentiel

Pour son retour sur un terrain français, les Bleus ont obtenu une victoire qui leur permet de fêter dignement son sacre mondial devant son public. Tout n’était pas parfait, mais l’ensemble a été cohérent et convaincant.

Peut-être effrayés par le statut de champions du monde des Bleus, les Pays-Bas ont évolué vraiment trop bas. Pendant la quasi-intégralité du match, exception faite de 5 minutes en première période, et des minutes qui ont suivi le but de l’égalisation, les Néerlandais ont garé le bus. Cela n’a rien à voir avec ce que fait Simeone à l’Atlético, ou même ce qu’ont fait les Bleus en Russie : aucune transition n’était bien menée, et il fallait bien du courage à Memphis pour exister. Joueur le plus talentueux de cette sélection, le Lyonnais reste néanmoins loin du niveau de ses illustres prédécesseurs en attaque, de Kluivert à Bergkamp, en passant par van Nistelrooy, Robben et van Persie, pour ne parler que des 20 dernières années. Vivement une nouvelle génération dorée pour que le monde profite de ses Oranje mécaniques. Saluons tout de même la maîtrise française, qui a empêché son adversaire de déployer du jeu.

Ce qu’on a vu

  • Une minute a suffi à Mbappé pour mettre le feu dans la défense adverse. Son accélération, même si on l’a vu et revu, nous impressionne.

  • Les 20 premières minutes du match étaient particulièrement abouties pour les Bleus, pleins de maîtrise. C’est une des entames les plus réussies sous Deschamps.
  • Malheureux sur le but, où il ne peut que dévier le tir de Babel, Areola a été auteur d’un bon match : serein dans les airs, rapide dans les sorties au sol, le Parisien a soulagé sa défense.
  • Pendant une heure, Umtiti était en mode Terminator. Le numéro 5 a été intraitable dans ses interventions, avant de moins bien finir son match.

  • Esseulé, Depay est très bon dans l’axe, mais il lui manque quand même un partenaire d’attaque. Le Néerlandais serait probablement meilleur s’il pouvait tourner autour d’un numéro 9. Vraiment dommage que Dost ait décidé d’arrêter avec la sélection.
  • Giroud a vaincu la malédiction, en offrant la victoire aux siens. Sur un bon centre de Mendy, il coupe parfaitement devant Van Dijk.
  • Peu cité parmi les meilleurs défenseurs du monde, Van Dijk est monstrueux. Sa défense sur le duel en un-contre-un face à Mbappé est aboslument magnifique.

  • Grosse application de Matuidi sur sa passe décisive pour le premier but français.
  • Hernandez est toujours aussi bon pour obtenir des fautes.

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Ligue des Nations

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour