On était à la finale de l’Orange e-Ligue 1 avec beIN SPORTS

Créée cette année, l’Orange e-Ligue 1 a connu un traitement médiatique jamais vu en France pour l’e-sport grâce à beIN SPORTS qui a obtenu les droits de cette première édition. A l’occasion d’une grande finale diffusée en prime time, nous avons pu nous glisser dans les coulisses de ce nouvel événement.

Sur le plateau du studio rive gauche, utilisé lors des grands événements de la chaîne comme le Football Show, les meilleurs joueurs FIFA se sont retrouvés pour des playoffs de feu afin d’obtenir le titre de champion de France. Nous avons donc fait la connaissance de Diogo Peixoto (AS Nancy Lorraine), Johann Simon (FC Metz), Nathan Gil (Toulouse FC) et Corentin Chevrey (Dijon FCO), les meilleurs joueurs de cette Orange e-Ligue 1 qui a rassemblé plus de 30 000 inscrits.

On était à la finale de l'Orange e-Ligue 1 avec beIN SPORTS

Les joueurs sont détendus avant le début des matchs

L’occasion aussi de discuter avec Florent Houzot, directeur de la rédaction de la chaîne, de ce nouveau produit insolite à la télévision française. L’occasion pour lui « d’attirer un public plus jeune » avec cette compétition qui est « un vrai parallèle avec la Ligue 1 ». Grâce à un partenariat avec Webedia et la LFP, la qualité du rendu final est impressionnante pour une première édition. La présence de Bruce Grannec, quatre fois champion du monde FIFA, et Mahmoud Gassama, comédien et joueur averti, à la présentation du show donne une vraie dimension à l’émission, notamment lorsque l’ancien joueur pro lâche quelques tacles bien sentis, on sent une réelle complicité entre les deux larrons. De plus, la soirée était diffusée en clair afin de faire profiter le plus grand nombre.

On était à la finale de l'Orange e-Ligue 1 avec beIN SPORTS

Mahmoud Gassama et Bruce Grannec

Dans une ambiance survoltée grâce à la présence des teams de chaque joueurs, les gamers se sont donc affrontés tour à tour dans le mode Ultimate team de FIFA 17. Suspense et coups de théâtre étaient au rendez-vous avec plusieurs revirements de situation dignes de l’Amiens SC. Tremblants, les joueurs sont sous la pression des caméras, des commentateurs, et du prize pool de 10 000€ promis au vainqueur.

On était à la finale de l'Orange e-Ligue 1 avec beIN SPORTS

Nathan « Herozia » Gil encaisse un but à la dernière minute après avoir dominé le match

Cruelle pour certains, la soirée se déroulera mieux pour Corentin « RocKy » Chevrey qui arrivera jusqu’en finale, lui qui vient de remporter l’équivalent du championnat du monde à Berlin. A l’issue d’un dernier match haletant, c’est finalement Johann « Maniika » Simon de la team Millenium qui remporte le titre de champion de France e-Ligue 1 pour le FC Metz.

Dans cette soirée haute en couleurs, marquée par la présence du milieu de terrain du FC Nantes Valentin Rongier et du joueur du PSG eSports Lucas « DaXe » Cuillerier, beIN SPORTS montre une nouvelle fois une qualité de traitement inégalée en terme d’événementiel sportif. Alors que la e-Ligue 1 reviendra l’an prochain, nul doute que la LFP aura à l’esprit cet excellent traitement de la chaîne lors de l’attribution des droits TV de la compétition. Et, comme le dit Florent Houzot : « Pourquoi pas, un jour, faire la finale dans un stade plein. »

On était à la finale de l'Orange e-Ligue 1 avec beIN SPORTS

Photo : PANORAMIC/JB AUTISSIER

Vous aimerez aussi

N'oubliez pas de nous suivre Facebook et Twitter