Restons connectés

7 idées pour faire de FIFA 19 le meilleur jeu vidéo de football de l’histoire

Jeux-vidéo / eSport

7 idées pour faire de FIFA 19 le meilleur jeu vidéo de football de l’histoire

C’est le mois de janvier et on commence à faire le tour de la bête : mode en ligne, FUT, carrières, on a limé le jeu de A à Z et le moment de penser au prochain opus ne tardera pas à pencher le bout de son nez. Faisons donc preuve d’un peu d’anticipation en donnant de bonnes idées à EA Sports pour faire du prochain FIFA une tuerie encore jamais réalisée !

Idée n°1 : Incorporer des équipes classiques

C’est bien beau de jouer avec des anciennes gloires du football dans « FUT » mais le vrai orgasme, ce serait de pouvoir s’organiser entre potes des confrontations entre le Milan AC de 2003 et la Juventus de 1996-1998, le Manchester de 1999 et le Bayern Munich de 2001 ou encore le Real des Galactiques contre le Barça époque Ronaldinho-Deco-Eto’o. Les vrais puristes demanderont aussi l’OL du début des années 2000, le Boca de la même époque ou bien le Parma de la fin des années 1990. Bref, vous l’avez compris : les possibilités sont illimitées !

Idée n°2 : Rééditer les précédentes versions

Plusieurs grandes franchises de jeux vidéo ont proposé ces derniers mois des rééditions d’anciens jeux sortis sur les premières générations de console (PS1, PS2, etc.). Pour quelques dizaines d’euros, il est désormais possible de rejouer à l’inégalable GTA San Andreas ou aux mythiques Crash Bandicoot. Pourquoi ne pas envisager dès lors des add-on (extensions) incluant les contenus des anciens jeux ? Pouvoir rejouer à Fifa 98 ou Fifa 2000, même avec les anciens graphismes, et retrouver l’ensemble des bases de données de l’époque créerait à coup sûr un immense engouement… Et la perspective de venger l’histoire en cadrant la tête de Zidane face à l’Italie en 2006 ou en laissant Giuly sur le terrain face à Porto en 2004 est une thérapie à laquelle nous céderons tous.

Idée n°3 : Ajouter les compétitions continentales extra-européennes

On le sait, la franchise d’Electronic Arts est occidentale et son marché est d’abord américain et européen. Mais le football étant le sport-roi sur la planète entière, il est décevant de ne pas pouvoir accéder à des compétitions importantes en dehors du vieux continent. Il est donc urgent d’insérer au prochain FIFA à minima les Copa Libertadores et Sudamericana, surtout que la base de données sud-américaine le permettrait. L’idéal serait évidemment d’avoir accès aux ligues des champions dans chaque continent mais la guerre des licences avec Konami et son PES rendra évidemment la tâche délicate.

Idée n°4 : Renouer avec le Street-foot

Entre FIFA et le street-foot, c’est une longue d’histoire d’amour. Il y a eu d’abord le mode de jeu « Futsal » dans FIFA 98 qu’aucun joueur ne peut oublier. Des « 5 vs 5 » de légendes avec les plus grandes équipes, sans sortie de balle et avec des scores de basket, une des plus grandes expériences du jeu-vidéo de football.

Conscient du potentiel, EA Sports avait même développé un temps un jeu à part autour de cette pratique, le célèbre « FIFA STREET ». Tombé désormais en désuétude, il serait temps de remettre ce grand mode de jeu dans le prochain opus sur le modèle de son ancêtre de 1998. L’évolution du gameplay permettrait de créer des parties sublimes. A noter que le mode « Aventure » de FIFA 18 a remis une touche de street-foot au cœur du jeu… un signe pour l’avenir ?

Idée n°5 : Renforcer le mode aventure

Pendant plusieurs années, FIFA s’était endormi sur ses lauriers et ne proposait plus de matière réellement innovante, se contentant de réactualiser son mode carrière. Mais le mode aventure, créé en 2017, est venu tordre le coup à cette mauvaise habitude et avait réussi le pari de capter l’attention dès ses premières annonces. En permettant aux joueurs d’incarner Alex Hunter, jeune talent anglais, EA Sports a réalisé le rêve de millions de gamers : laisser penser qu’une fusion entre FIFA et GTA ou Les Sims serait possible. Après avoir enrichi ce mode en 2018, il faut maintenant aller plus loin : proposer aux joueurs d’incarner leur propre alias, et créer un monde ouvert aux possibilités infinies (choix d’une sélection, d’un lieu de résidence, choix familiaux et personnels, négociation des sponsors, etc.)

Idée n°6 : Ne pas concentrer ses seuls efforts sur les modes en ligne

En développant le mode « Fifa Ultimate Team », EA Sports a créé une « poule aux œufs d’or » qu’elle ne tuera plus, c’est certain. En revanche, l’inconvénient d’un tel mode est qu’il assume à outrance son penchant pour un jeu « arcade », fait de « boost » et de matches à haute-vitesse enlevant toute idée de réalisme. Pendant de longues années, les efforts des développeurs se sont focalisés sur ce seul mode de jeu, abandonnant de fait ceux qui préféraient une conception plus ancienne avec le combo « Matches entre potes – Mode carrière solo ». Le mode carrière justement avait été pendant longtemps le parent pauvre des évolutions de FIFA.

En quelques années, EA Sports a donc séduit une clientèle nouvelle, jeune et plus étrangère à la passion du football. Cette nouvelle manne demande plus de vitesse, de dribble et de skills, de puissance. En somme, moins de football. Attention donc à ne pas faire pencher le curseur trop dans la science-fiction et laissez les vieux cons brûler leurs nuits sur les modes ancestraux. Par la même occasion, détruisez les scripts qui sont responsables de la mort de plusieurs milliers de manettes chaque mois dans le monde.

Idée n°7 : Permettre d’influer sur le comportement des joueurs

FIFA a fait un énorme progrès sur l’environnement des rencontres, afin de rendre les rencontres immersives : comportement des bancs de touche, des arbitres, des supporters, le cadre est soigné. Il manque une donnée pourtant essentielle pour transformer définitivement l’essai : humaniser les joueurs. En effet, ces derniers ne sont encore que des droïdes auxquels on donne des ordres froids, robotiques. S’il était possible à l’avenir de leur faire exécuter également, hors temps de jeu, des actions qui font la saveur du football, le plaisir serait décuplé. Pouvoir jeter un ballon pour éviter une relance rapide quand on mène, pouvoir chambrer après un but ou secouer un adversaire.

Jeune journaliste (correspondant à Corse-Matin et collaboration avec France Football), amoureux inconditionnel du football et de ce qu'il porte. Président de l'association des amis de Zidane et Claude Papi.

... à lire dans Jeux-vidéo / eSport

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour