Restons connectés

Ruud Gullit lance son centre de formation… dans l’e-sport

Jeux-vidéo / eSport

Ruud Gullit lance son centre de formation… dans l’e-sport

Après Gerard Piqué avec sa société eFootball.pro et sa compétition en ligne sur PES, ou André Gomes devenu investisseur dans G2 eSports, c’est qui se lance ! A défaut d’avoir trouvé une vocation sur les bancs de touche après une carrière mémorable, le légendaire milieu batave « rentre dans le game » de l’e-sport.

Ce n’est un secret pour personne que l’e-sport a la côte et séduit. Après les clubs (PSG, OL, Besiktas ou encore Manchester City pour ne citer qu’eux), la FFF lançait, le 9 avril dernier, la première équipe nationale d’e-sport, tournée vers les opus FIFA dans un premier temps. Un symbole de plus pour un sport en plein boom qui profite aussi aux acteurs du rectangle vert.

Ruud aux manettes

Si Ruud Gullit a marqué le football mondial des années 80 et 90, il est désormais connu par les nouvelles générations comme étant l’un des meilleurs joueurs sur FIFA (en tant que Légende). Un élément de plus qui a convaincu Rasta Ruud de lancer sa Team Gullit ?

Dévoilée en janvier dernier, la Team Gullit se présente un peu comme un centre de formation des joueurs d’e-sport.

C’est justement là que réside l’originalité du projet du Néerlandais qui crée une sorte d’Académie FIFA. Sur le même modèle qu’un centre de formation classique, la Team Gullit place le cursus scolaire au même degré d’importance que la performance avec la manette. La structure a également pour ambition de préparer les jeunes à leur future vie de joueur professionnel d’e-sport (travail sur les relations médias et presse, sponsoring, etc). Ruud Gullit leur apportera enfin son expérience du haut niveau. Un mentor plutôt inspirant pour les premiers joueurs de la Team Gullit que sont Floris Jorna (aka Florisacm), Julian van den Berg (aka JulianBerg1203) et Dani Visser, âgés de 18, 17 et 16 ans.

Ruud Gullit admet que ce marché de l’e-sport, pourtant riche d’avantages, présente aussi bon nombre de difficultés, notamment pour attirer les meilleurs. Ayant un temps envisagé de se rapprocher des meilleurs éléments de la discipline, le Batave s’est finalement résigné par manque d’opportunités, les joueurs préférant rejoindre les structures développées de clubs professionnels. Sa décision de travailler avec les jeunes est donc apparue comme logique mais aussi innovante. Au lieu de chercher à récupérer les meilleurs joueurs dans son écurie, Ruud Gullit se concentre davantage sur la recherche et l’entraînement des futures pépites de l’e-sport. Une sorte de Red Bull Leipzig ou d’AS Monaco de l’e-sport !

Un profil FIFA flatteur pour Rasta Ruud

Avec sa Team Gullit, le Néerlandais ambitionne d’acquérir une place forte sur un marché de plus en plus médiatisé et spectaculaire. En France, BeIN SPORTS s’est déjà octroyé une bonne part et ce n’est que le début.

Après avoir assisté aux parties de FIFA de ses fistons, le regard de Ruud Gullit est désormais tourné vers le succès et le développement des jeunes pousses de la Team Gullit. Avec un futur Ballon d’Or de l’e-sport à la clef ? It’s in the Game !

 

Partisan d'un football simple et bien pratiqué, j'ai connu les plus grandes heures de gloire du FC Lorient de Christian Gourcuff. City-Liverpool, Orléans-Bourg en Bresse ou même D4 allemande, peu importe le menu : mon amour pour le ballon rond est sans limite.

... à lire dans Jeux-vidéo / eSport

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour