Restons connectés

Nous avons testé FM Touch sur Switch

Jeux-vidéo / eSport

Nous avons testé FM Touch sur Switch

Football Manager est désormais disponible dans une version (un peu) allégée sur Nintendo Switch. Découvrez notre verdict.

Jouer à FM partout, tout le temps, ça vous dit ? Certes, la version Mobile existe déjà mais elle est très basique et monopolise son smartphone (et la batterie de ce dernier). La version Touch tend à se rapprocher le plus possible du vrai Football Manager : accessible sur tablette tactile (également sur PC mais se passer de la version complète sur ordinateur serait dommage), elle vient d’être portée sur la console hybride Nintendo Switch.

Même si cela est possible, le but ici n’est pas de jouer à FM sur sa télévision mais plutôt de pouvoir jouer en mode nomade. Après quelques heures passées sur cette version, elle semble être un bon compromis entre Football Manager et les versions portables en profitant de l’évidente meilleure ergonomie d’une véritable console de jeu.

En pause au bureau, dans les transports ou où vous voulez, FM (vendu 34,99 € sur le e-shop de Nintendo) peut donc vous accompagner pour une carrière longue et également pour des défis plus courts (rester invaincu, sauver un club en difficulté…) qui peuvent être bien adaptés à ce type de jeu nomade. Pour gagner du temps, vous avez d’ailleurs la possibilité de simuler une rencontre, soit en laissant votre adjoint faire le job, soit en donnant une consigne (gagner, jouer le nul, faire un carton…).

Voici les points à retenir :

Maniabilité : La première sensation en lançant Football Manager Touch 2018 sur Switch, c’est de se dire que le joystick est nettement moins pratique, rapide et fluide que la souris d’ordinateur. C’est effectivement un bémol indéniable et pourtant, la magie FM opère grâce à des raccourcis bien pensés. Avec le bouton L, on fait apparaître le menu pour accéder à son effectif, sa tactique… Avec le bouton ZL, on fait un retour en arrière. Avec le bouton ZR, on avance le temps ou l’on met le match en pause. En appuyant sur X en ayant son curseur sur un joueur, on fait apparaître les différentes interactions possibles (liste des transferts, mettre en réserve…). D’un point de vue ergonomique, ce FM Touch sur Nintendo Switch est donc une réussite, même s’il nécessite un évident temps d’adaptation.

Tactique : on retrouve bien l’âme de FM avec les différentes possibilités tactiques, le rôle du joueur, la préparation des coups de pied arrêtés, le style de jeu…

Graphisme : le moteur 3D fait l’essentiel, permettre de visualiser les déplacements des joueurs sur le terrain. Ce n’est toujours pas aussi beau que PES mais cela semble similaire à la version PC.

Relations humaines : c’est ici que se situe le principal point de retrait de cette version Switch par rapport au jeu complet sur ordinateur. Pas de conférence de presse (juste quelques questions le dernier jour du mercato), ni de causeries devant les joueurs ou encore d’encouragements pendant le match.

Base de données : On retrouve évidemment tous les championnats habituels et les joueurs concernés (en fonction du nombre de pays/championnats chargés en début de partie). En dehors de Neymar – car il évolue en L1 où les clubs ont leur logo et les principaux joueurs – leur trombine, comme en Italie, la majorité des stars n’ont pas leur photo et les clubs où ils évoluent n’ont pas non plus leur logo officiel. À noter que si on voit les résultats des autres matchs avec les noms des buteurs (et la minute du but), on ne peut pas cliquer sur un match des autres équipes pour avoir plus de détails.

En conclusion, cette version de Football Manager ravira les fans en manque de mobilité et qui acceptent de faire quelques concessions pour conserver l’essance du jeu (recrutement, tactique, matchs). Cela peut aussi être un bon moyen de s’initier à FM sans devoir tout maîtriser, même s’il manque peut-être un tutoriel pour apprendre les rouages de cette simulation aux néophytes.

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Jeux-vidéo / eSport

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour