AvideceWopyBalab

Le foot est pourri. Gangréné par l’argent, la corruption, le racisme, la violence, la VAR, la superligue… on le sait tous mais on refuse de le voir car ce sport est aussi magnifique par sa capacité à nous procurer de l’émotion. De temps en temps, on prend une claque dans la gueule. Du genre de celle qui fait réfléchir, pas suffisamment pour détruire notre passion, mais assez pour l’ébranler, la fissurer. Le livre d’Eric Champel est une de ces claques.

Dès la préface, l’auteur parle de 849 210 licenciés de 6-15 ans en France. Si la plupart le font pour s’amuser, l’avenir est souvent désillusion pour ceux qui aspirent réellement à devenir professionnels. Il évoque une chance sur 100 000 de devenir pro : « La chasse à la pépite a été élevée au rang de pratique nationale. (…). Cette quête de la star de demain fait des dégâts considérables. Des jeunes ressortent brisés de leur passage dans le corridor de la gloire ».
Il fustige aussi les clubs qui « entretiennent ces excès et se nourrissent à l’envi de cette frénésie décadente » car leur modèle repose sur le trading de joueurs.

Le témoignage d’un ex-espoir de Toulouse montre la dure réalité de ces destins brisés. Beaucoup de gamins rejetés par les clubs vivent ainsi difficilement, dans des divisions amateurs en gagnant 500€ par mois. Le livre évoque ensuite le rôle des agents : « Si Satan devait se réincarner, il prendrait sûrement les traits d’un agent de joueur ». Et ce n’est pas le discours du président du syndicat national des agents sportifs qui pousse à penser le contraire : « Ce qui se passe avec les footballeurs mineurs est assez catastrophique ». Mais les requins sont bien plus nombreux, de certains éducateurs en passant surtout par les parents et proches des joueurs. Entre les « détections », les « académies », tout est bon pour vendre du rêve aux gamins.

Autre chapitre passionnant avec les qualités athlétiques recherchées, avec forcément pas loin la polémique sur les quotas, « les Blacks grands costauds puissants »… en référence aux propos de ou Willy Sagnol. La violence dans les quartiers (ex l’affaire Odsonne Edouard/Mathieu Cafaro, celles de Zinédine Machach) est aussi abordée mais, au-delà des faits divers, c’est surtout la proximité avec le banditisme qui interpelle…

Pour conclure, le livre est une enquête approfondie, avec de nombreux témoignages. Le travail accompli est vraiment remarquable, Eric Champel ratisse large et englobe de nombreuses dérives du foot. Peut-être trop même à l’image du chapitre sur les montages financiers de Gérard Lopez – certes très intéressant – qui me semble un peu hors-sujet (et ce n’est pas le supporter lillois qui parle) ou encore de celui sur les paris et matchs truqués, un sujet qui n’est pas spécifique aux jeunes joueurs et mérite un traitement bien plus conséquent.

https://www.youtube.com/watch?v=7nXe8nl6dw4

Stanislas Skrobala

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.