Restons connectés

Opta : le livre pour être incollable sur la Ligue des Champions

Lecture

Opta : le livre pour être incollable sur la Ligue des Champions

Opta Ligue des Champions, 15 ans de stats inédites (Solar) regorge de chiffres et d’analyses sur l’épreuve reine.

Leur premier livre sur les stats de la Coupe du Monde était assez brut, avec un petit commentaire sur les chiffres. Pour cette deuxième saison, le livre d’Opta écrit par Kevin Jeffries et Loïc Moreau s’attaque à la Ligue des Champions. Et cette fois-ci, les auteurs ont mis la main à la plume pour raconter toutes les éditions depuis 2003 sous trois périodes : la domination anglaise, le grand Barça et le Real invincible.

Opta : le livre pour être incollable sur la Ligue des ChampionsEvidemment, les statistiques restent omniprésentes et elles mettent en lumière des records ou des faits insolites. Mais elles permettent surtout de revivre la compétition et notamment les performances des clubs français, à l’image du LOSC qui termine troisième de son groupe , derrière Villareal et Benfica mais devant Manchester United avec un seul but marqué sur 93 tirs, en battant justement MU grâce à Acimovic en 2006. Un an après, MU étrillera la Roma (1-7) avec quatre passes décisives de Ryan Giggs, un record dans un match de Ligue des Champions.

Le lecteur découvre un peu plus tard des tableaux avec les chiffres fous du Barça de Guardiola en terme de nombre de passes, de possession… Avec pour métronome Xavi qui a touché 156 ballons lors de la finale contre United en 2011. Dire qu’un an avant, l’Inter de Mourinho avait battu le Bayern en finale avec seulement 29,8 % de possession de balle…

Parmi les insolites, sachez que seuls trois gardiens ont réussi à marquer, dont le dernier Vincent Eneyama sur pénalty contre Lyon avec l’Hapoel Tel Aviv en 2010. Rendez-vous que compte qu’avec l’Inter (contre Shalke de Neuer en 2011), Dejan Stankovic a marqué au bout de 26 secondes (soit le sixième plus précoce) grâce à un missile de 48,1 mètres.

Sans aller jusqu’à parler d’humour, le livre ne se prend pas trop au sérieux et on y sent la culture foot de ses auteurs qui parlent par exemple de Robben comme « l’homme qui n’a qu’une feinte (débordement, crochet, frappe enveloppée) » qui fait partie des trois joueurs à avoir marqué et effectué une passe décisive en finale (contre Dortmund en 2013).

Le livre revient aussi sur l’opposition des hommes de tous les records, Messi et CR7 avec un Portugais qui domine en valeur absolue tandis que le ratio au temps de jeu est favorable à l’Argentin. Ronaldo a d’ailleurs marqué plus de buts que des clubs comme la Roma, l’Atletico…
Côté français, les deux stars actuelles ne sont pas oubliées. Antoine Griezmann fait partie des trois malheureux à avoir loupé un péno en finale, tandis que Kylian Mbappé est le plus jeune joueur à inscrire 5 buts, à l’âge de 18 ans et quatre mois.

Vous l’aurez compris, par son récit des épreuves – et notamment un zoom détaillé sur chaque finale – et évidemment par ses statistiques, le livre d’Opta est très complet. A défaut de photos, il est illustré par des schémas tactiques et des graphiques.

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Lecture

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour