Restons connectés

PKFoot

L’Odyssée du 10 : Le 10, plus qu’un numéro

Lecture

L’Odyssée du 10 : Le 10, plus qu’un numéro

L’équipe des Dé-managers revient avec un nouveau livre consacré au numéro 10, celui qui incarne un certain esthétisme du jeu, une véritable philosophie.

Rappel historique des grands meneurs de jeu, citations de joueurs, coachs, journalistes… l’ouvrage des Dé-managers, L’Odyssée du 10 (Solar) est un hommage à un poste qui incarne une certaine idée du football.

Qu’on le décrive comme un Trequartista, selon l’appellation italienne, pour identifier un meneur « à l’ancienne » (comme Zidane ou Rui Costa), qu’il soit positionné plus bas au milieu (Andrea Pirlo), ou plutôt en soutien de l’attaquant (Totti), plusieurs styles du 10 existent.
Raphaël Cosmidis, Philippe Gargov, Christophe Kuchly et Julien Momont citent ainsi des légendes pour définir le n°10

Zico : « Le 10 est à la fois l’arc et la flèche. L’arc pour préparer les actions et la flèche pour les conclure ».
Ronaldinho : « Le 10 est celui qui a le pouvoir. Il peut attaquer et provoquer les défenses en un contre un. (…). Il décroche aussi parfois très bas pour aller chercher les ballons parce que sa vision du jeu est différente ».
Zinedine Zidane : « Je vois les actions, je vois ce qu’il faut faire, et quand je suis affûté physiquement, j’arrive à faire ce qu’il faut ».
Andrea Pirlo : « C’est plus une question de géométrie que de tactique. L’espace paraît plus grand pour moi ».
Claude Puel :« Calme, sang-froid, prise d’information, capacité de percuter et de faire des différences. Eden Hazard avait le physique, la technique, la clairvoyance ».
Georghe Hagi : « Seuls la tactique et le mode d’interprétation changent, pas son rôle. Le 10 doit s’adapter au rythme, à l’intensité du match et au système de jeu, pour adapter son interprétation au rôle ».
Johan Cruyff : « J’ai toujours joué au service de l’équipe. Quand tu es le meilleur joueur, tu te mets au service de ceux qui sont inférieurs. Tu dois les diriger, les coacher ».

Dans ce livre, on retrouve également des chapitres sur le football de rue qui développe les qualités (dribble, vision) propices à la création de numéro 10, sur les « spéciales » de différents meneurs, sur les statistiques qui illustrent le poste (Messi meilleur créateur d’occasions par exemple), sur les méthodes pour contrer un 10, sur les équipes qui jouent sans meneur, sur la relation entre le 10 et le 9…
Le côté mythique du numéro pousse même certains à le vouloir, même si leurs caractéristiques et leur poste ne correspondent pas vraiment à la théorie. C’est le cas du buteur Harry Kane qui a hérité du 10 à Tottenham ou de Julien Faubert qui l’a porté avec les Bleus.

Et pour faire comme les auteurs, je me prête au petit jeu pour définir mon numéro 10
Un 10 : Eden Hazard qui est bien plus qu’un ailier car il a la justesse et le sens collectif d’un vrai meneur de jeu.

Un match de 10 : Zidane contre le Brésil en 2006. 

Un but de 10 : Bergkamp contre Newcaslte (2002) 

Un geste de 10 : le lob de Totti 

Pour en savoir plus et même voir à l’oeuvre les 10 en vidéo:

https://lesdemanagers.wixsite.com/lodysseedu10

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Lecture

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour