Restons connectés

Le leader tranquille : management selon Ancelotti

Lecture

Le leader tranquille : management selon Ancelotti

Dans « Le leader tranquille, l’homme qui murmure à l’oreille des stars », on comprend pourquoi Carlo Ancelotti fait la tournée des grands clubs européens.

Paris, Arsenal, Chelsea ? Quel prochain grand club entraînera Carlo Ancelotti la saison prochaine ? Impossible de le dire pour le moment mais en lisant l’édition poche de sa biographie « Le leader tranquille » (Hugo), on comprend son attractivité. Apprécié de tous, reconnu pour ses qualités et son palmarès (3 Ligues des Champions et 4 championnats), l’Italien est habitué à gagner partout (Milan, PSG, Chelsea, Real, Bayern) et à y laisser de bons souvenirs. Malgré ses gros sourcils, Ancelotti est un adepte du management en douceur et il réussit à motiver ses troupes par le respect et l’exemple pour gagner.

Dans ce livre, il raconte ainsi sa carrière dans les différents clubs : son amour pour le Milan, les relations difficiles avec le président Abramovitch à Chelsea, la nécessité de structurer et de professionnaliser l’encadrement du PSG ou encore la quête de la Decima à Madrid. Le coach exprime d’ailleurs son amertume devant le manque de confiance des dirigeants parisiens : « Leonardo était mon ami, du moins je le pensais, et pourtant il ne m’a donné aucune explication sur la façon dont le club me traitait ». Au Real, Carlo pointe la pression des statistiques et l’erreur de ne pas avoir assez reposé les joueurs la deuxième saison et donc d’avoir perdu le titre (et son poste) à cause de cela.

En dehors de ses clubs successifs, l’entraîneur livre surtout ses recettes pour gérer un groupe, faire preuve de diplomatie, de calme mais aussi de fermeté… Il s’exprime sur ses relations avec les joueurs, donne sa préférence tactique pour le 4-4-2… Le livre comprend aussi de nombreux témoignages de joueurs (Cristiano Ronaldo, Zlatan, Beckham, Terry, Maldini, Nesta) que Carlo Ancelotti a eu sous ses ordres. Et ils ne tarissent pas d’éloges envers lui.

Le seul reproche que l’on peut faire à cette réédition poche, c’est de ne pas être réactualisée et donc de ne pas rendre compte de son expérience munichoise. Personnellement, après la lecture de son parcours et en comprenant sa personnalité, je le vois bien rebondir à Arsenal…

Quelques citations qui résument sa philosophie en tant que coach :

« La première tâche, difficile mais capitale, est de rester proche des joueurs, tout en leur montrant qu’on reste le boss ».

« Les joueurs au-dessus du lot ont du mal à comprendre pourquoi ils ne jouent pas, même à 80 % de leurs moyens. Ce qui fait leur force, c’est qu’ils veulent absolument jouer tous les matchs, même blessés ou en méforme ».

« Je refuse catégoriquement de parler aux agents, j’évite tout échange avec eux ».

« Apprendre la langue permet au joueur de construire de meilleures relations avec ses coéquipiers et le staff. C’est un excellent indicateur de son engagement à s’épanouir dans son nouvel environnement et de s’inscrire dans la durée ».

« Le 4-4-2 est un système très costaud défensivement. Il permet une couverture quasi parfaite du terrain, avec un pressing haut et efficace ».

(c) Image à la Une : AFP

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Lecture

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour