AvideceWopyBalab

Le livre officiel des 50 ans du PSG (Solar) ravira les fans du club de la capitale.

Ce livre officiel, écrit par plusieurs auteurs, commence par une galerie de portraits : de présidents (Denisot, al-Khelaïfi…), de coachs (, Laurent Blanc…), de capitaines (Raï, Pauleta…), de gardiens (Bats, Lama…), de guerriers (Alain Roche, Thiago Silva…), de patrons du milieu (Safet Susic Thiago Motta…), et de buteurs (Mustapha Dahleb, Cavani…). Car l’histoire d’un club est avant tout celle de ses hommes, ceux qui en ont écrit les plus belles pages.

Cette entrée en matière se dévore facilement puisqu’il s’agit d’une succession de mini biographies en quelques paragraphes seulement, à chaque fois, anniversaire oblige, en valorisant 50 noms. La suite du livre est découpée de la même façon, en abordant les transferts historiques, les titis parisiens, les féminines, avant de revenir sur les matchs cultes de championnat, de coupes nationales et d’Europe.

Une fois que les présentations sont faites, place à des anecdotes :
– Juan Pablo Sorin, qui est resté invaincu lors de ses 26 matchs parisiens.
– Patrick Kluivert qui n’a pas reconnu alors qu’il venait de signer au club.
signé libre suite à la faillite de son club (Brest).

S’en suit le récit de buts cultes, dont ceux de Weah, Djorkaeff, Pauleta, Ronaldinho, Zlatan… Mais aussi celui de Francis Llacer que vous pouvez retrouver dans cette vidéo de bijoux pré-QSI.

Dans les faits de matchs, les supporters se souviendront que Sakho a enfilé les gants à Lorient suite à l’expulsion de Ronan Le Crom, entré en jeu à la place d’Areola pour fêter le titre de champion en 2013.

Dans les souvenirs de vestiaire, on apprend que Weah s’est fait casser deux dents par Dieng lors de son premier entraînement, que Armand régalait ses coéquipiers au barbecue…

Dans les meilleures perfs individuelles, on retrouve le show Ronaldinho à Marseille, le match de et Raï contre Bucarest ou encore l’incroyable triplé de Kurzawa contre Anderlecht.

Enfin, preuve que le livre a été fait par et pour des fans, 50 supporters sont mis à l’honneur. Pour la plupart inconnus en dehors du microcosme parisien, on y retrouve aussi un journaliste comme Damien Dole, auteur d’un autre ouvrage sur les 50 ans du club.

et même une meuf de foot :

Avant un chapitre sur les célébrités « fans » du PSG, ce qui en soit a peu d’intérêt mais fait partie de l’image show business du club.

Ce n’est que dans le dernier tiers du livre qu’on retrouve de rares chapitres plus rédigés sur la longueur, avec un texte sur le Parc des Princes et un autre sur la Fondation.
Avant de retourner sur une écriture par paragraphe avec les meilleures punchlines, dont celle de Gérard Houllier qui résume l’attente des supporters : « Paris n’est jamais conquis. Ici, il faut être les meilleurs, mais aussi les plus beaux… ».

Puis, avec un chapitre assez original, celui des meilleures expulsions parisiennes. Dont celle de d’un tacle rageur sur le traître Fabrice Fiorèse :

C’est d’ailleurs sympa d’avoir ce côté décalé dans un livre officiel. Comme au chapitre suivant dédié aux presques parisiens en racontant des transferts avortés, dont celui de Zidane qui a failli quitter Bordeaux pour arriver dans la capitale avec son pote Dugarry…

Bref, en terminant ce pavé 528 pages par quelques statistiques, on obtient un livre ultra complet sur les 50 ans du PSG. Loin d’être rébarbatif, même s’il est maigre en illustrations, il comblera les supporters par son découpage en quête d’un livre facile à lire pour revivre les grandes heures du club.

Stanislas Skrobala

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.