Restons connectés

Les 10 plus grandes citations philosophiques sur le football

Lecture

Les 10 plus grandes citations philosophiques sur le football

Le football, sport ringard ? Non ! Ce reflet de la société a inspiré bon nombre de philosophes qui ont utilisé ses bienfaits à des fins d’humanisme. Voici quelques exemples.

Dans sa vie, un homme peu changer de femme, de parti politique ou de religion, mais il ne change pas de club de football.
Eduardo Hughes Galeano, journaliste uruguayen

C’est de moins en moins vrai avec la vitesse des transferts des joueurs de football, mais il est en effet difficile de renier son club favori dans les bons comme dans les mauvais moments.

Le football est le ballet des masses.
Dmitri Shostakovich, compositeur russe

Le soviétique était un fan frustré du football. Il se dit même qu’il a passé son concours d’arbitre, sans pour autant en arbitrer un. Bref, il s’est vengé en créant un opéra sur son sport favori. La classe.

Je ne pense pas que les capacités d’un joueur soient dûes à l’entraineur. C’est le résultats d’un amour entre un ballon et un enfant.
Roy Keane, poète irlandais et siffleur de tibias

L’ancien milieu de Manchester United était bien plus sensible dans les citations que sur le terrain.

Le problème avec les arbitres est qu’ils connaissent les règles, mais pas le jeu.
, entraîneur écossais mythique

Bill aurait pu écrire des bibles entières de citations. Lui qui ne jurait que par Liverpool (ou sa réserve) n’était pas avare de critiques envers le corps arbitral, auquel il reprochait leur approche militaire. Même de nos jours, le principe de la « double-peine » divise toujours par son manque de justesse.

Derrière chaque coup de pied dans un ballon, il doit y avoir une idée.
Dennis Bergkamp, hollandais non-volant

Dennis est bien placé pour parler d’idées. Le Hollandais était capable de coups de génie, même sur des passes de Tony Adams, pas forcément le plus glamour des passeurs décisifs.

Pour moi je n’ai connu que le sport d’équipe au temps de ma jeunesse, cette sensation puissante d’espoir et de solidarité qui accompagnent les longues journées d’entraînement jusqu’au jour du match victorieux ou perdu. Vraiment, le peu de morale que je sais, je l’ai appris sur les terrains de football et les scènes de théâtre qui resteront mes vraies universités.
Albert Camus, écrivain et Prix Nobel (comme le prix Puskas, mais pour les écrivains)

Albert Camus savait mieux que personne à quel point le football était un reflet de la société, où toutes les couches de la population se retrouvaient mélangées. Comme lui, qui n’a pas tout appris de ses amis en jouant au foot avec eux ? Camus aurait voulu être gardien de but, mais contracta la tuberculose à 17 ans.

Le football international est la continuation de la guerre par d’autres moyens.
George Orwell, auteur anglais

Connaissez-vous beaucoup de sports qui ont déclanché une guerre (militaire..) entre deux pays ? La Guerre de 100 heures entre le Salvador et le Honduras est le résultat d’un de ces matchs musclés. A un autre niveau, le match USA/Iran durant le Mondial 1998 était un prolongement de l’animosité entre ces deux pays.

Je ne joue pas contre une équipe en particulier. Je joue pour me battre contre l’idée de perdre.
, joueur, mythe, acteur, fantôme et révolutionnaire français

Difficile de croire qu’Eric Cantona ait pu arriver dans cette liste. Pourtant, sa citation confirme le fait que les plus grandes équipes peuvent gagner en sachant déjà .. perdre, comme le précise un autre grand philosophe tricolore : Luis Fernandez.

Lou-tsé estimait depuis longtemps que tout arrive pour une raison précise, sauf peut-être au football.
Terry Pratchett, écrivain britannique

Les Italiens sont bien placés pour confirmer Lou-Tsé.

Le football est simple mais il est difficile de jouer simple.
Johan Cruyff, meneur « tikitaka »

Cruyff est sans doute le joueur qui a le mieux compris le football dans son temps. Eleve du renouveau hollandais, il est parvenu à appliquer sa vision au FC Barcelone pour l’installer comme le club le plus avant-gardiste techniquement. Comment ? En jouant difficilement simple, avec un jeu de petites passes courtes et répétées.

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans Lecture

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour