Restons connectés

« Don’t take me home », le docu sur l’épopée du Pays de Galles lors de l’Euro 2016

Euro 2016

« Don’t take me home », le docu sur l’épopée du Pays de Galles lors de l’Euro 2016

Le parcours des dragons lors de l’Euro 2016 a fait chavirer le coeur des Gallois. Le peuple attendait depuis 60 ans, et la coupe du monde de 1958, une qualification pour un grand tournoi international. Leur épopée fera l’objet d’un documentaire dont le trailer a déjà été dévoilé.

Depuis l’âge d’or de la nation dans les années 1950, le Pays de Galles à connu des décennies infructueuses en matière de football en ne se qualifiant jamais pour une phase finale d’une grande compétition, malgré plusieurs joueurs de qualité comme Mark Hugues, , ou bien encore le merveilleux Ryan Giggs.

Chris Coleman, sélectionneur depuis 2012, a ainsi pu compter sur une génération de jeunes joueurs talentueux afin d’obtenir une première qualification du pays pour un Euro, terminant deuxième derrière la Belgique.

Une compétition presque parfaite

Menée par ses trois joueurs stars Aaron Ramsey, Joe Allen et , le Pays de Galles a bien entamé sa compétition par une victoire 2-1 sur la Slovaquie, avant de perdre sur le fil contre les voisins Anglais par un but de Sturridge à la 92ème minute. Pour son dernier match, le Pays de Galles affronte la Russie dans un match capital, dans lequel les dragons ne trembleront pas, écrasant la Russie 3-0, avec encore un but de , son troisième en autant de matchs.

Comme nation nous sommes géographiquement petits mais pour la passion nous sommes un continent.
Chris Coleman

Le huitième de finale se termine par une victoire poussive (et un CSC) contre l’Irlande du Nord 1-0 .
Mais le véritable exploit survint le 01 juillet 2016, dans le stade Pierre Mauroy, où le Pays de Galles a certainement réalisé l’un des plus grands match de son histoire face aux favoris belges. Après l’ouverture du score par Nainggolan pour ces derniers, tout le monde voyait la Belgique s’imposer assez facilement. C’était sans compter sur la pugnacité des Gallois, qui égalisèrent par l’intermédiaire du capitaine Williams, avant que Robson Kanu (grande révélation de cette équipe) ne réalise un chef d’oeuvre pour donner l’avantage aux siens, avant que Vokes ne clôt la marque, 3-1 pour le Pays de Galles.

Direction donc la demi-finale sans Aaron Ramsey (suspendu) pour y affronter le Portugal. Match dans lequel les Gallois, en manque de fraîcheur physique, ne réussiront pas à mettre en place leur jeu et perdront 2-0 face au futur vainqueur du tournoi avec des buts de Ronaldo et Nani.

Plus petit pays de l’histoire à se hisser en demi finale d’un championnat européen, cette campagne fut pleine de promesses pour des Gallois qui veulent se projeter vers la coupe du monde 2018 et enfin rejouer cette compétition. Pour le moment les Gallois n’ont que 6 points en 4 matchs et sont troisièmes de leur groupe derrière la République d’Irlande et la Serbie, ce qui signifie qu’ils vont vite devoir engranger des points dans les prochains matchs pour espérer se rendre en Russie.

Un documentaire comme souvenir

« Don’t take me home », tel est le nom que porte le documentaire sur le fabuleux parcours du Pays de Galles lors de l’Euro 2016 en France. Jonny Owen, un Gallois de 45 ans, réalise le film, lui qui n’en ai pas à son coup d’essai puisqu’il avait sorti un film (I Believe in Miracles) retraçant l’histoire du club de Nottingham Forrest avec pour point d’appui les victoires en coupe d’Europe en 1979 et 1980. Don’t take me home devrait sortir le 3 mars 2017.

Ce titre n’est pas anodin, il vient d’une chanson, une reprise de Achy Breaky Heart de Billy Ray Cyrus,chantée en coeur tout d’abord par les supporters Anglais, puis très vite par d’autres nations dont le Pays de Galles : « Don’t take me home please, don’t take me home, I just don’t wanna go to work. I wanna stay here and drink all ya beer, please don’t, please don’t take me home » qui peut se traduire littéralement par « Ne me ramenez pas à la maison, s’il vous plaît ne me ramenez pas à la maison, je ne veux pas retourner au travail. Je veux rester ici, boire toute votre bière, ne me ramenez pas à la maison ».

Gareth Bale a notamment publié le trailer de ce documentaire sur son compte twitter. Un engouement pour ce petit pays, et pour le réalisateur Jonny Owen, qui explique que ce documentaire est beaucoup plus qu’une simple histoire de football, mais l’histoire de tout un pays et d’un groupe qui se relèvent après tant d’années passées dans l’ombre de leurs voisins.

Drogué de sports sans remède possible, et plus particulièrement de football, que je tente de pratiquer depuis l'âge de 6 ans. Partisan d'anecdotes croustillantes sur l'opium du peuple, d'humour décalé et de voyages autour du Football, j'espère vous transmettre ma passion avec autant d'amour...

... à lire dans Euro 2016

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier tutoriel

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour