Restons connectés

Greenpeace profite du contexte foot pour alerter sur la qualité de l’air

Vidéos / Films

Greenpeace profite du contexte foot pour alerter sur la qualité de l’air

Greenpeace a publié une vidéo qui vient appuyer le résultat de son étude sur la qualité de l’air sur les stades de football. Le résultat est – comme attendu – alarmant.

Ce lundi, l’ONG sur la protection de l’environnement a remis ses résultats de son étude analysant la qualité de l’air sur six stades en France, dont deux à Paris, deux à Lyon et deux à Marseille. Ils révèlent notamment que la proximité d’axes routiers pouvait d’avérer dramatique pour les pratiques, du fait des gaz d’échappement.

Greenpeace a mesuré la concentration en dioxyde d’azote (NO2), émis par l’échappement des véhicules dont l’OMS a établi la limite acceptable à 40 µg par mètre cube d’air. Sur certains terrains de Marseille, les taux sont quatre fois supérieurs aux valeurs limites recommandées.

L’exposition régulière à cette pollution entraîne des troubles de la croissance pulmonaire chez les enfants et des broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO) chez l’adulte.

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans Vidéos / Films

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour