Restons connectés

PKFoot

Laurent Blanc, un parachute doré pour avoir le temps de rebondir

France

Laurent Blanc, un parachute doré pour avoir le temps de rebondir

En football comme dans quelques grandes entreprises, échouer n’est pas forcément une mauvaise chose. Viré deux ans avant la fin de son contrat avec le PSG, part avec 22 M€ selon L’Equipe. Pas mal pour un coach responsable de l’élimination en Ligue des Champions avec une tactique hasardeuse contre City. Néanmoins, le coach parisien est dans son bon droit en réclamant une somme qui serait supérieure à celle touchée par Mourinho lorqu’il a été viré de Chelsea et alors même que le Portugais pouvait potentiellement prétendre à toucher plus de 50 M€. Les dirigeants du PSG ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes de l’avoir prolongé avant qu’il passe le seul examen qui compte, celui de la campagne européenne. Sa prolongation semblait d’autant plus surprenante que même en tenant compte de l’offre et de la demande du marché, on imagine mal Laurent Blanc être si courtisé que cela. Avec un tel montant, l’ancien sélectionneur des Bleus va en effet avoir le temps pour rebondir mais, même s’il a touché une indemnité de licenciement comparable à celle des plus grands coachs, est-il vraiment considéré comme tel par la planète foot ? A l’image d’un Ancelotti, d’un Guardiola, Van Gaal voire même d’un Pelligrini, peut-il prétendre à la signature dans un club d’envergure ? Il est permis d’en douter, malgré ses huit titres avec le PSG (sans compter les trophées des champions). Et si Blanc est convaincu d’avoir un tel destin européen, sa patience sera probablement mise à rude épreuve.

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour