Restons connectés

L’Euro du coeur

Euro 2020

L’Euro du coeur

Dans cette compétition, ce n’est pas le talent qui prime mais le collectif. Comme un symbole, la Belgique a reçu deux gifles de la part d’équipes pas forcément plus douées mais avec une meilleure organisation. D’abord face à l’Italie puis en quart de finale contre le Pays de Galles, les stars offensives belges se sont heurtées à un mur. Les Gallois ont défendu avec passion et attaqué intelligemment, tout comme ont pu le faire à un moment donné les deux Irlande ou encore l’Islande, le futur adversaire des Bleus. Réduire ces équipes à un bus garé devant la défense est évidemment une erreur car leur solidarité dans les efforts défensifs s’est aussi retrouvée dans leurs (rares) offensives. Sur coup de pied arrêté ou sur contre attaque, leur détermination a été complétée par une justesse technique (oui car pour marquer des buts, il faut aussi démontrer de la qualité) dans les moments cruciaux du match. La part de réussite n’est pas négligeable, mais, à défaut de proposer un grand spectacle pour les spectateurs, le mérite des Gallois – et des autres – est de nous rappeler que le foot est un sport d’équipe.

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Euro 2020

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour