Restons connectés

Gold Cup 2017 : la France au pluriel

L'édito décalé

Gold Cup 2017 : la France au pluriel

La trêve ? Quelle trêve ? Cette intersaison 2017 est, il est vrai, riche en événements footballistiques. Si le mois de juin a fait la part belle à un excellent Euro Espoir et à une énigmatique Coupe des Confédérations, juillet fera place à la Gold Cup 2017, championnat des Nations d’Amérique du Nord, équivalent de l’Euro et de la Copa America pour les Yankees et les Caribous. Parmi les nations participantes, 2 surprises, anomalies, sources d’espoir : la Guyane Française et la Martinique.

Ces deux territoires français, dont les sélections sont reconnues par la CONCACAF mais non affiliées à la FIFA, pourront donc représenter leurs couleurs et leurs drapeaux au milieu d’Etats souverains. Roy Contout, Florent Malouda et d’autres visages familiers du football français lutteront ainsi pour le titre de champion d’Amérique. Certains y verront une menace pour l’unité du territoire, d’autres la belle manifestation d’un attachement à des territoires singuliers. Quoi qu’il en soit, cette originalité rappelle à quel point le monde des sélections nationales est un nid d’exceptions. Israël joue en Europe alors qu’il est géographiquement ailleurs, le Vatican et Monaco n’ont pas d’équipes nationales engagées dans les compétitions malgré un statut d’Etat indépendant, et la France se paie le luxe aujourd’hui d’avoir deux sélections compétitives dans un continent qui n’est que très partiellement le sien. Ces cas feront-ils jurisprudence en donnant des idées aux défenseurs d’une sélection basque, bretonne ou corse ?

Jeune journaliste (correspondant à Corse-Matin et collaboration avec France Football) amoureux inconditionnel du football et de ce qu'il porte

... à lire dans L'édito décalé

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier tutoriel

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour