Restons connectés

L'édito décalé

Goodbye Stevie

Hier, l’un des derniers gladiateurs du football a annoncé la fin de sa carrière, fatigué par la chaleur californienne qui pèse lourd dans les jambes du Britannique. , l’idole d’un peuple, le peuple rouge, s’en va par la petite porte. Contrairement à son aîné Jamie Carragher qui avait terminé sa carrière dans son club de toujours, le skipper aura donc cédé au challenge de la Cité des Anges sans rapporter de trophée.

Mais peu importe, Steven Gerrard est un homme exceptionnel. Leader incontestable, véritable guerrier, il restera à jamais comme l’instigateur de la révolte des Reds en finale de la Ligue des Champions 2005. Le genre d’homme qui soulève les foules, sa foule, le peuple d’Anfield Road, pour toujours reconnaissant de ce qu’il a fait pour son club de cœur. Avec un palmarès conséquent et une aura que peu de joueurs possèdent, ses frappes surpuissantes feront le tour de Youtube et des tops buts historiques pour l’éternité. Le genre de joueur qui suscite des vocations, qui montre l’exemple, qui véhicule des valeurs. “We Go Again” disait t-il après cette victoire importantissime face à Manchester City en 2014, touchant du doigt ce titre qui lui manquera toute sa vie.

Les footix se feront un malin plaisir de rappeler les circonstances de cet éternel regret mais, quoi qu’on en dise, Gerrard est le genre de joueur à faire gagner des titres, comme il l’a prouvé tout au long de sa carrière. Avec désormais une possible reconversion au poste d’entraîneur ouverte à lui, le destin aura peut-être l’occasion de se rattraper et d’offrir enfin cette coupe à l’un des joueurs les plus talentueux de sa génération. Une autre légende, une de plus, qui raccroche les crampons. Les Totti et autres Casillas sont désormais les derniers survivants dans l’esprit de notre génération 90. On vieillit hein les gars …

Stevie, tu m’as fait aimer le football. Tu m’as appris à ne jamais baisser les bras, ne jamais renoncer ou encore l’importance de la loyauté. Tant de choses qui vont bien au delà du terrain. Je sais que je ne suis pas le seul dans ce cas. Alors le football et ses fans te disent merci pour tout, et comme on dit dans la famille : You’ll Never Walk Alone.

He’s big and he’s fucking hard
Steve Gerrard, Gerrard !

Fan inconditionnel de football depuis l'enfance, mon coeur bat pour le Liverpool Football Club. Supporter et non pas spectateur, le beau jeu et le mouillage de maillot sont mes priorités. On se retrouve sur Twitter !

... à lire dans L'édito décalé

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier tutoriel

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour