Non, Higuain n’a trahi personne

Higuain avait tout pour devenir durablement une idole à Naples. Le buteur était entré dans les cœurs siciliens en montrant un investissement sans faille, allant même jusqu’à battre le record de buts inscrits en une saison de Série A. Mais dans sa soif de titres, Pipita a tourné le dos aux siens, et a signé à la Juventus, où remporter le championnat semble plus réalisable. Et les supporters trahis se sont probablement rendu compte que si leur ancien attaquant avait signé chez eux dans un premier temps, ce n’est pas par amour pour le club, mais parce qu’il ne bénéficiait pas d’un environnement favorable au Real Madrid. Une place de titulaire indiscutable couplée à une bonne entente avec Ronaldo aurait suffi à le faire rester dans la capitale espagnole, au sein d’un club qui vise la victoire finale en Ligue des champions. Un joueur ne réagit que rarement à l’affect, et même s’il a probablement un salaire plus élevé à Turin, c’est bien l’aspect sportif qui a conduit Higuain à changer de bord l’été dernier. Et c’est tout à son honneur.

Comme dans toutes les histoires de ce type, le traitre a poignardé son ancien amour lors d’une confrontation directe, en inscrivant le but de la victoire d’une frappe limpide, qui aurait sans doute fait chavirer les Napolitains en d’autres temps. L’Argentin a suivi la nouvelle coutume qui veut qu’on ne célèbre pas son but face à ses anciens camarades. La vérité est qu’il n’a rien à se reprocher, porté à la Juventus par le même professionnalisme, et le même engagement qu’à Naples. Contrairement à Insigne, Higuain n’est pas né un enfant du cru, et n’a pas à se justifier d’un amour viscéral auprès du Napoli.

Vous aimerez aussi

N'oubliez pas de nous suivre Facebook et Twitter