Clap de fin pour Super Frankie

Cette semaine, Frank Lampard a dit adieu au monde du football professionnel. Les amoureux du football seront unanimes pour saluer la carrière d’un très grand joueur, sans doute le meilleur de l’histoire de Chelsea, où il a explosé, et où personne d’autre n’a été aussi prolifique que lui. Comme Gerrard, à qui on l’a souvent opposé, ou Rooney à sa meilleure époque, Super Frankie savait tout faire : tacler, marquer, passer, exceller dans le jeu long et sur phases arrêtées, et frapper de loin. Ce guerrier qui ne s’économisait sur aucun duel pouvait également être un virtuose technique, en attestent ces bijoux face au Bayern Munich, où il marque du gauche suite à un contrôle rappelant Zidane face au Portugal à l’Euro 2000, ou ce but dans un angle insensé face au FC Barcelone (les vrais se souviennent).

Collectionneur de trophées en club, Lampard aura été victime de la malédiction de son équipe nationale. Car si l’Angleterre peine aujourd’hui à trouver des joueurs confirmés et fiables au niveau international, les références ne manquaient pas à l’époque dorée de Lampard, qui côtoyait Terry, Ferdinand, Scholes, Gerrard, Beckham ou Owen. Pourtant, cette génération sera systématiquement passée à côté du Graal, sans atteindre le dernier carré une seule fois. Et Lampard sera malgré lui plus que tous le symbole de cette poisse permanente, son but injustement refusé face à l’Allemagne en 2010 ne manquant pas de faire parler pendant des années. Mais résumer son immense carrière à cette image douloureuse serait évidemment réducteur. Lampard, c’est presque 20 ans de très haut niveau, et un acteur majeur des principaux rêves blues.

Vous aimerez aussi

N'oubliez pas de nous suivre Facebook et Twitter