Restons connectés

Fin de carrière pour Louisa Necib

Football féminin

Fin de carrière pour Louisa Necib

A 29 ans, a choisi de raccrocher les crampons à un âge où la majorité des joueuses atteignent leur plénitude. Ce n’est ni les blessures ni une baisse des performances qui l’ont poussée à prendre cette décision. C’est avant tout un choix de vie mûrement réfléchi.

Sa carrière avait débuté à l’âge de 17 ans à Clairefontaine dans l’équipe du CNFE (Centre National de Formation et d’entraînement). Remarquée pour sa technique, elle découvrira rapidement les joies de l’équipe de France en 2005 à seulement 18 ans contre la Norvège. Puis elle fera un passage éclair d’un an à Montpellier avant de faire ses valises pour Lyon où elle devint l’une des meilleures joueuses du monde. La meneuse de jeu de l’OL et de l’équipe de France a tout gagné en club. Neuf fois championne de France, sept fois vainqueur de la Coupe de France (dont une avec Montpellier), 3 fois vainqueur de la Ligue des champions ainsi que de nombreuses distinctions personnelles.

https://www.instagram.com/p/BF6uaiBoE9w/?taken-by=louisanecib

A son tableau de chasse ne manque plus qu’un titre avec les Bleues. Ce sera donc son dernier défi cet été à Rio à l’occasion des Jeux Olympiques. Un moyen de laver l’affront des jeux de Londres où les françaises avaient éclairé la compétition par leur jeu mais avaient finalement loupé la médaille de bronze de peu face au Canada (1-0).

Mariée depuis peu, Louisa avait confié dans une interview à L’Equipe qu’elle désirait fonder une famille. Si l’on voit de nombreux footballeurs devenir papa très tôt à l’image d’Anthony Martial, la donne est différente pour les femmes. La maternité demande à s’arrêter pour une longue durée sans garantie de retrouver son meilleur niveau, ni sa place. Le risque est grand dans un monde où les joueuses ont des contrats de courte durée.

C’est donc épanouie qu’elle a fait ce choix : “Je mettrai un terme à ma carrière après les Jeux Olympiques. La vie est faite de choix, j’ai fait le mien. Les circonstances de la vie m’ont amenée à faire ce choix et il me rend heureuse aujourd’hui. Je suis épanouie et j’ai envie d’être heureuse avec mon mari. J’avais toujours en tête cette idée de vouloir faire ma vie de femme à un âge assez raisonnable. Pour moi, il n’y a rien de tabou- si ce n’est que l’on ne peut pas, à mes yeux, être sportive et maman. Les hommes ont la chance de pouvoir être sportif et papa mais pour les femmes, c’est compliqué.

Lorsque l’on connait le fort caractère de Necib sur le terrain, on est finalement peu étonnés par cette décision.

Amateur de beau jeu, j'ai écumé les terrains de la région centre durant huit ans. Aujourd'hui observateur du monde du ballon rond, mon opiniâtreté n'a d'égal que mon amour pour les petits ponts.

... à lire dans Football féminin

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier tutoriel

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour