Restons connectés

Interview Eve Périsset by #MeufDeFoot

Football féminin

Interview Eve Périsset by #MeufDeFoot

Lors de la Journée Internationale des Droits de la Femme, la Fondation du Paris Saint-Germain “Children First” a présenté son programme #AllezLesFilles au Parc des Princes. Un programme basé sur l’inclusion par le sport : valeurs, courage, goût de l’effort, collectif, émancipation… L’accès à tous les sports et à toutes ! Les Féminines du PSG soutiennent, elles aussi, ce programme. 

Pour l’occasion, Emilie Ros a pu rencontrer sa “préférée” :
Eve Périsset, 24 ans, joueuse au Paris Saint-Germain depuis 3 ans, latérale droite et joueuse en Equipe de France.
Entretien #MeufDeFoot tranquillement installées sur le banc du PSG. (Ce détail n’apporte rien à l’interview qui va suivre mais je voulais tout de même le mentionner)

Eve, si tu n’avais pas été footballeuse, quelle profession aurais-tu exercé ?
J’aurai évolué dans le sport, c’est mon secteur ! J’aimais beaucoup coacher les petites à une époque. Je pense que j’aurai entraîné les plus jeunes. Coacher, j’aimais ça.

De ce fait, tu regardes le staff avec un autre oeil ? En te disant qu’un jour tu seras à leur place ?
Et bien depuis je me suis dit que je voulais faire totalement autre chose ! (rires)
Un métier où j’aurai mes week-ends !

Comment qualifierais-tu les actions de la Fondation du Paris Saint-Germain ?
Elles sont vraiment importantes. La Fondation procure des moments uniques : vivre des entraînements, des rencontres privilégiées. Peut-être qu’on va développer des vocations chez les filles !
On essaie d’être des exemples pour elles. Qu’elles s’identifient et qu’elles se disent “c’est possible”. Montrer de belles valeurs du football féminin, c’est important pour moi, pour nous.

As-tu une idole ? Un mentor ? Dans le football ou autre.
Mon frère. C’est grâce à lui que j’en suis là aujourd’hui. Il sait m’aider tant dans les moments difficiles que dans les bons moments. Il a fait du foot à haut niveau, il sait ce qu’est le football, ce que cela représente. C’est vraiment quelqu’un de fondamental, qui m’apporte énormément et me fait évoluer en tant que joueuse mais aussi en tant que femme.

La place de la femme dans le football a évolué. D’après toi, votre génération a un rôle à jouer ?
On essaie de montrer le meilleur du football féminin. Il faut que ça dure. Montrer le meilleur, toujours. Et arriver à la même place que les garçons dans le football.

Aux yeux des supporters ou aux yeux des médias ?
Les deux !
Il y a de plus en plus de supporters dans nos stades, on le voit clairement. Avec la Coupe du Monde Féminine cet été, les médias nous regardent plus. Nous avons pris une plus grande ampleur.
J’espère que cela va continuer au delà de la Coupe du Monde, que cela ne va pas s’arrêter, que cela va continuer dans le bon sens et que nous aurons de bons résultats en Coupe du Monde pour promouvoir le football féminin.

Honnêtement c’est plaisant cette médiatisation ou ça impressionne ?
C’est plaisant, ça fait du bien, on ne reste pas dans l’anonymat, on s’intéresse à nous. La diffusion de la D1 Féminine à la télévision a été un beau tournant.
Que tout le monde puisse voir nos matchs, c’est important.

En tant que footballeuse, que veux-tu qu’on dise de toi ?
Eve Périsset, une fille qui ne lâche rien sur le terrain et qui fait des bons centres. Mon objectif c’est d’être dans les actions décisives, dans l’avant-dernière passe ou la passe dé. (Même si je ne marque pas beaucoup de buts). Le plus important à mes yeux, c’est la notion de “travail”. On peut avoir du talent mais sans travail on ne peut pas aller loin, c’est vraiment ma philosophie !

Interview réalisée par Emilie Ros – Créatrice de hashtags diplômée de Poudlard | Capitaine de #MeufDeFoot |

Né ballon au pied tel Olivier Atton, mais sans son talent footbalistique, j'ai décidé de me consacrer à cette grande religion qu'est le football. Fidèle au poste (de télé) devant la messe chaque dimanche matin à 11h chantant la marseillaise.

... à lire dans Football féminin

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour