Restons connectés

Qu’est devenu Deniz Aytekin, l’arbitre de Barça-PSG ?

Allemagne FC BarceloneParis Saint-Germain

Qu’est devenu Deniz Aytekin, l’arbitre de Barça-PSG ?

9 mars 2017, quelques heures après la déroute du Paris Saint-Germain à Barcelone. Les critiques fusent, les interviews s’enchaînent, L’Équipe titre: ” Inqualifiable “. Peu importe le résultat, la Presse cherche un responsable. Et il n’a pas fallu attendre longtemps pour trouver le bouc émissaire de cette débâcle : l’arbitre de cette rencontre, Deniz Aytekin.

Deniz Aytekin est un arbitre de football allemand d’origine turque né le 21 juillet 1978, à Nuremberg. Il arbitra son premier match lors de la saison 2000-2001 en ” Oberliga “, à l’époque 4e divison allemande. Après avoir arbitré des matchs de coupe d’Allemagne et de 3e division,  il obtiendra la mention d’arbitre fédéral en 2004, ce qui lui permettra d’arbitrer des matchs de Bundesliga.2 (2e division allemande) à partir de la saison 2006-2007.

C’est à partir de 2008 et son choix d’arbitrer des matchs de première division que sa carrière prît un réel tournant. Et il eût fallu attendre deux ans pour le voir arbitrer un match de coupe d’Europe,  à l’époque âgé de 32 ans. Il encadra donc le 21 juillet 2011 – pour son anniversaire – le match de qualification pour l’Europa League opposant le club croate du RNK Split contre le club slovène du NK Domzâle. C’est le début d’une longue série puisque le 25 août de la même année il fut nommé pour arbitrer la rencontre entre le Stade Rennais et l’Étoile Rouge de Belgrade. Il enchaîna avec Lokomotiv Moscou-Sturm Graz, où il eut, comme on dit: ” le carton facile “, distribuant pas moins de 7 cartons jaunes lors de cette opposition.

C’est ainsi qu’en 2012 il eut l’honneur de participer à l’Euro en tant… qu’arbitre de touche, ce qui fut sa première apparition lors d’une compétition intercontinentale. Ceci précéda en 2015 sa nomination en tant qu’arbitre ” Élite UEFA ” aux côtés nommément de Clément Turpin et autres Mark Clattenburg, arbitre de la finale de l’Euro France-Portugal et de la finale de Ligue des champions 2016 entre le Real et l’Atletico.

La même année, l’arbitre originaire de Nuremberg a aussi arbitré la rencontre entre Arsenal et l’AS Monaco qui a vu s’imposer, sur la pelouse de l’Emirates, les Asémistes de Claudio Ranieri.

Avant ce fameux 8e de finale de Ligue des champions qui a tant fait débat, Deniz Aytekin s’était déjà fait remarquer en 2011 lors d’un match de championnat d’Allemagne entre le FC St-Pauli et le Schalke 04 de Domenico Tedesco, l’équipe à domicile a été à deux doigts de créer la surprise en revenant au score lorsque à la 88e minute de jeu. Le match fut interrompu lorsque l’arbitre de touche reçut un verre de bière plein dans la nuque. Le match ne reprit jamais et la victoire fut accordée sur tapis vert à l’équipe visiteuse.

Aujourd’hui, on lui rappelle sans arrêt la rencontre au Camp Nou entre le FC Barcelone et le PSG, qui lui valut, sans preuve, le surnom d’arbitre corrompu, ou encore d’arbitre à la charge du Barça. Il est encore aujourd’hui critiqué par la presse allemande (telle “Der Tagespiele”) qui, à la sortie de cette confrontation, s’est vu employer des mots durs à l’égard de son arbitre.

Chronologiquement il faudra attendre une a deux semaines pour que la plainte de Nasser El-Khelaïfi soit reçu par l’UEFA, qui par la suite, ne sanctionnera pas l’arbitre de 39 ans. Il faudra un mois et demi pour se rendre compte que lui et son compatriote T. Sidiropoulos sont évincés de toutes compétitions européennes jusqu’à la fin de la saison. Cependant il n’eut pas de communiqué de l’UEFA pour informer de cette mise à pied.

Aujourd’hui et depuis sa mise en garde Deniz Aytekin dirige sa propre société d’informatique et emploie 75 personnes, il acheva sa saison 2016-2017 en ayant le privilège d’arbitrer la finale de la DFB-Pokal, une décision controversée au vu de ses accusations précédentes. Il est depuis ce 8 mars 2017 dans le collimateur de Pierluigi Collina, le responsable de l’arbitrage au sein de l’UEFA et de l’arbitrage mondial, ce qui n’est pas une très bonne nouvelle puisque cela démontre que cela remonte jusque dans les instances de l’arbitrage mondial.

Lors de la saison en cours, l’Allemand a encadré trois matchs depuis le début de la saison pour un total de 14 cartons jaunes distribué ainsi qu’un carton rouge. Il en distribua d’ailleurs presque la moitié lors de son premier match de la saison, un 1er tour de coupe d’Allemagne opposant le Vfl Osnabrück au Hambourg SV.

Le 20 août 2017 pendant la première journée de Bundesliga il arbitra Borussia M’Gladbach-FC Köln et, sur une erreur de placement, ne vit pas le hors-jeu d’un joueur du Borussia sur le seul but de ces derniers.

Malgré ces lourdes erreurs qui lui colleront à la peau jusqu’à la fin de sa carrière, on peut noter le déroulement atypique de cette dernière. Arrivé à 22 ans, là où certains commencent a 16-17 ans dans le monde exigeant de l’arbitrage, il aura su jusqu’à ce jour, s’imposer dans un nombre incalculable de matchs aussi importants les uns que les autres.

Deniz Aytekin compte 422 matchs a son actif et ne compte pas s’arrêter là. À la fin de cette saison il dépassera le nombre de 426 matchs détenu par quelqu’un à qui on le comparaît beaucoup : Terje Hauge, autant par ses erreurs inoubliables que par sa carrière bien remplie.

Spécialiste de notre belle Ligue 1, supporter de l'objectivité, capable d'avis aussi tranchés que des tacles de Siaka Tiéné. Personnage un peu réac' sur les bords. Made in Bretagne.

... à lire dans Allemagne

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier tutoriel

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour