Restons connectés

PKFoot

Quand Liverpool hacke Manchester City

Angleterre

Quand Liverpool hacke Manchester City

Un règlement confidentiel a vu Liverpool payer à Manchester City un million de livres sterling après que les champions de la Premier League eurent porter plainte pour avoir piraté leur système de surveillance.

C’est l’histoire de tricheurs célèbres. De pirates d’outre-Manche. Une story qui, vraisemblablement, aurait du rester dans l’ombre et ne jamais paraître dans les médias. Et pourtant le Times a déterré une ancienne affaire impliquant les deux géants anglais : Manchester City et Liverpool. En effet, les champions d’Angleterre auraient été victimes d’espionnage de la part de scouts de Liverpool. Transfuges des Citizens, Dave Fallows, aujourd’hui responsable du recrutement et Julian Ward, alors scout en charge du recrutement dans la peninsule ibérique, auraient eu accès une centaine de fois à la base de données de recrutement de Manchester City, entre 2012 et 2013.

L’affaire se déroule dans une période où la couronne d’Angleterre est bleu ciel et que le peuple de la Mersey est au plus mal sur un logiciel connu sous le nom de Scout 7 (système appartenant aujourd’hui à Opta). Affaire non définie comme un piratage par Scout 7 insistant sur le fait que l’intégrité de leur base de données n’a pas été touchée. C’est lors d’un intérêt prononcé de Liverpool pour le jeune Paolo Fernandes que les Citizens ont commencé à douter sur Liverpool. Après un appel à des experts en cyber sécurité que le doute s’est avérée vraie.

Méfiance qui a forcé les Skyblues à accélerer notamment le recrutement de Jesus Navas et Fernandinho. Une affaire noyée par un dédommagement de 1 millions d’euros payés par les champions d’Europe pour empêcher que cette affaire sorte dans les médias. Selon The Times, la Premier League n’était pas au courant de l’accord entre les deux clubs et a donc fait sortir l’affaire au média. Nous voilà, 6 ans après. On pourra remarquer que Liverpool a eu la merveilleuse idée de signer en 2013 des joueurs comme Aly Cissokho ou Tiago Ilori. Comme quoi tricher n’est pas toujours la meilleure voie vers le succès.

... à lire dans Angleterre

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour